Les cahiers d’Esther, Riad Sattouf

24 Fév

les-cahiers-desther couvOn a tous eu 10 ans et le souvenir des jeunes années qui couraient dans les verts pâturages de la vie.

Souchon en a fait une de ces chansons qui entrent dans la mémoire avec les contes de Perrault, les romans d’aventures de Dumas, ou de Fenimore Cooper, Fifi Brindacier, ou Martine dans tous ses états, le Club des 5, ou Harry Potter, selon le temps de nos enfances.

Esther, c’est la synthèse des états d’âme de tout humain, de tous les contrastes et les contradictions, ses histoires sont de celles qui vont donner à la famille l’occasion de se retrouver et de peut-être mieux comprendre le fossé des générations, d’en combler quelques brèches. Est-il concevable d’être « pauvre » parce qu’on n’a pas un Iphone à 10 ans ? Est-il concevable que nos enfants élevés au lait de la tendresse, avec quelques valeurs essentielles, se transforment un jour en créatures zombiesques d’un exotisme extravagant ? le garçon le plus beau 24-02-2016 15-09-57 2037x3229Ce sont les mystères de la vie, dans lesquels les enfants se perdent en conjectures et perplexitudes profondes ( la perplexitude est un état permanent devant les mystère de la vie) comme les histoires de l’Histoire de France qu’on enseigne à l’école… Exemple incroyable: Une fille esther jeanne d'arcavec cette coupe de cheveux qui commanderait à une bande de garçons pour aller guerroyer cent ans afin de bouter l’anglois, et installer un dauphin nommé Charles sur le trône de France… En plus, avec tous les mots anglais qui nous envahissent, elle a dû en oublier quelques uns, d’anglois, Jeanne…

Bref, l’essentiel, c’est quand même la famille, malgré tout. Et Esther, même si elle ne comprend pas toujours ces étranges créatures adultes, surtout son crétin de grand frère, elle l’aime quand même sa famille… Surtout son papa, même si c’est un garçon, personne n’est parfait.Verso_269326

Riad Sattouf a réuni et dessiné ce qu’Esther lui a raconté, les histoires vraies de sa vie, ses questions, ses observations, ses cruautés enfantines, ses adorations pour des créatures chantantes à faire peur aux parents non avertis, BlackM, Maître Gims, tellement bien habillés selon les codes de la vraie jeunesse 2016, celle qui adopte les nouveaux uniformes que les parents ont jeté aux orties… mais, mais Esther a aussi découvert un chanteur qui l’a beaucoup émue, et c’est bien la preuve que, malgré tout, il ne faut pas désespérer de la jeunesse. La preuve:

esther Balavoine AAAA  2 sans signe 24-02-2016 15-54-003

 

Les cahiers d’Esther, Riad Sattouf (Allary Editions), dans toutes les librairies, les vraies , où on peut toucher les livres.

Et pour finir en chanson, Souchon, évidemment…

Norbert Gabriel, 10 ans en 1952.

Publicités

2 Réponses to “Les cahiers d’Esther, Riad Sattouf”

  1. Danièle Sala février 24, 2016 à 20 h 33 min #

    J’ai perdu mes nattes, mais pas le souvenir de mes 10 ans, ni la rue Saint-Amable que je fréquentais alors ., mes lectures étaient un mélange de Pif le chien et de prières qu’il fallait apprendre en latin, et mon chanteur préféré un débutant, Gilbert Bécaud . Tout ça pour dire que ces cahiers d’Esther m’interpellent, , et pour lire les bulles, il faut les avoir sous les yeux !

    J'aime

    • leblogdudoigtdansloeil février 24, 2016 à 22 h 11 min #

      Ah la rue St Amable, la basilique, les grandes orgues de Mr Caizergues, et Bécaud… et Mozac l’hiver à 7h du mat (par moins 10, ou pire l’hiver 56, un moins 19 sur la place de la Fédération) pour chanter la messe avec Mr Hulet…
      Qui n’a pas foncé à vélo – à bicyclette- dans le froid glacial pour chanter dans une église où il ne faisait que moins 5, pour l’amour des cantiques, ne peut comprendre, parce que dans l’église Mozac, on se les gelait grave, mais quelle acoustique Cré Vind’ju ! Et puis le privilège d’aller prendre le café au lait après la messe chez le terrible monsieur Hulet, ça valait bien de se lever à 6 h le dimanche… Et de casser la glace dans le bénitier…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :