Histoire d’une chanson, Sultans of swing…

9 Nov

Once Upon a Time… Il était une fois en des temps anciens, on écoutait la musique à la radio au lieu de la regarder sur youtube, des musiciens qui eurent l’idée saugrenue d’ignorer la mode qui dansait entre disco et punkitude, pour jouer ce qui leur plaisait, attitude rebellissime à rebours de toutes les lois du commerce et du marketing… Et il se trouva quelques millions d’hérétiques pour les suivre dans leurs lubies d’artistes en marge.

Mark Knopfler , David Knopfler John Illsley et Pick Withers

Moi qu’étais déjà un quasi schnock aficcionado dans la bande des disciples de Django émules de Crolla, de Bix Beiderbecke ou de Sidney, Louis et Mahalia, Keith Jarrett et Nina Simone, Michel Haumont et Elisabeth Caumont, c’est peu dire que ça m’a réjoui.
Séduit, totalement, et intrigué par le son des guitares de Dire Straits, surtout le soliste Mark Knopfler, mystère

Mark Knopfler (Photo Paul A.Hebert/Invision/AP)

expliqué des années plus tard en voyant les vidéos, il joue sur une guitare Gibson Les Paul Special rouge ou une Stratocaster rouge, * mais avec les doigts au lieu d’un médiator, jeu moitié classique moitié picking.** Dans un autre style, c’est aussi une vidéo qui m’a révélé le mystérieux son des guitares du Buena Vista Social Club cubain, leurs guitares ont 8 cordes, mais ce ne sont pas des basses ajoutées, le Sol par exemple est « doublé » par une corde plus haute. Un peu comme les 12 cordes « Les quatre chœurs les plus graves sont composés de la corde habituelle doublée d’une corde à l’octave supérieure ; les deux chœurs les plus aigus comportent des cordes à l’unisson »

L’intérêt de doubler les cordes est d’obtenir une richesse de son impossible à rendre avec un accordage standard.

Revenons à Dire Straits (« to be in dire straits », qui signifie « être dans une situation désespérée, dans la dèche ) et à Sultans of  swing.

Avec son phrasé très dylanesque et son jeu de guitare particulier, le morceau, à l’image du groupe à ses débuts, ne semble guère influencé par les modes du moment (entre disco des seventies et émergence du mouvement punk). Sultans of Swing est joué par une formation de groupe rock des plus classiques : deux guitares, une basse, et une batterie. La formation originelle du groupe comprenait Mark Knopfler au chant et à la lead guitar, David Knopfler à la guitare rythmique, John Illsley à la basse, et Pick Withers à la batterie.

L’histoire racontée par cette chanson est celle de différents membres d’un groupe de jazz prolétaire qui veulent juste jouer leur musique dans un petit club de Londres, et qui se moquent bien de leur popularité. Un des joueurs (Guitar George) est en réalité le musicien George Young, frère des guitaristes Angus Young et Malcolm Young. The Sultans of Swing était le groupe dans lequel il jouait.

La version studio du morceau comprend deux solos de guitare, le second, plus long, a été acclamé par les critiques, et est considéré comme l’un des plus grands solos de guitare de l’histoire du rock de par sa complexité, sa diversité, ses différentes versions, ainsi que sa particularité à n’être pratiquement jouable qu’aux doigts. Knopfler improvisa et rallongea ce solo à de nombreuses reprises au fil des concerts. Les versions les plus marquantes sont celles de l’album Alchemy (1984) et celle du concert en hommage à Nelson Mandela (1988), jouée en compagnie d’Eric Clapton qui ajouta sa petite touche personnelle au solo. Leur best-of sorti en 1998, Sultans of Swing: The Very Best of Dire Straits et la compilation de 2005 (Private Investigations – The Best of Mark Knopfler & Dire Straits) reprennent ce titre.

Premier enregistrement en 1977, plus de 5 mn, mais très vite en scène c’est une fiesta musicale de plus de 10 mn qui finit par cumuler plus de 300 millions de vues.

Première version, 1978

Avec Clapton (Hommage à Mandela)

Pour le jeu main droite,

*Pour les amateurs , voici la liste des guitares « rock » de Knopfler,
Clic sur la guitare —>

** Il semble qu’une partie de son style vient du fait qu’il a gardé une guitare de droitier alors qu’il est gaucher, donc sa main « forte » est sur le manche. (Précision de Goun Patrick  Largounez)

Et en résumé,  les guitares principales de Mark Knopfler

  1. Fin années 70, débuts de Dire Straits : Stratocasters et Telecasters Fender
  2. Années 80, Dire Straits au firmament : Stratocasters et Telecasters Schecter, et Les Paul
  3. Fin années 80, début années 90 : Pensa-Suhr MKI
  4. Seconde moitié années 90, débuts en solo : Les Paul 58, puis retour de la Fender originale
  5. Années 2000 : Stratocaster Fender modèle signature, Les Paul 58, et Pensa
  6. Seconde moitié années 2010 : Stratocaster signature, Les Paul signature, et Pensa

Last but not least, le texte de la chanson,

You get a shiver in the dark
Tu frissonnes dans l’obscurité
It’s raining in the park but meantime
Il pleut dans le parc mais entre-temps
South of the river you stop and you hold everything
Au sud de la rivière tu t’arrêtes et toute chose est mise en suspens
A band is blowing Dixie double four time
Un groupe souffle du Jazz Dixieland en 4/4
You feel all right when you hear that music ring
Tu te sens bien dès que tu entends ce morceau de musique

You step inside but you don’t see too many faces
Tu pénètres à l’intérieur mais tu ne vois pas beaucoup de visages
Coming in out of the rain to hear the jazz go down
Venir à l’intérieur à l’abri de la pluie pour entendre le jazz
Too much competition too many other places
Trop de concurrence trop d’autres lieux
But not too many horns can make that sound
Mais peu de trompettes peuvent produire un tel son
Way on downsouth, way on downsouth London town
Sur la route du sud, sur la route du sud de la ville de Londres

You check out Guitar George he knows all the chords
Tu observes George à la guitare, il connaît tous les accords
Mind he’s strictly rhythm he doesn’t want to make it cry or sing
Note qu’il ne se préoccupe que de la rythmique, il ne cherche pas à faire chanter ou pleurer sa gratte
And an old guitar is all he can afford
Et une vieille guitare est tout ce qu’il peut s’offrir
When he gets up under the lights to play his thing
Quand il apparaît dans la lumière pour jouer son morceau

And Harry doesn’t mind if he doesn’t make the scene
Et Harry se moque de ne pas faire de scène
He’s got a daytime job he’s doing alright
Il a un boulot de jour il s’en sort pas mal
He can play honky tonk just like anything
Il sait jouer le Honky Tonk de même que n’importe quoi d’autre
Saving it up for Friday night
Il réserve ça pour la nuit du vendredi
With the Sultans with the Sultans of Swing
Avec les Sultans, avec les Sultans du Swing

And a crowd of young boys they’re fooling around in the corner
Et un groupe de gamins font les imbéciles dans un coin
Drunk and dressed in their best brown baggies and their platform soles
Soûls et habillés de leur plus beau pantalon bouffant marron et de chaussures compensées
They don’t give a damn about any trumpet playing band
Ils ne prêtent aucune attention au moindre groupe jouant de la trompette
It ain’t what they call rock and roll
Ce n’est pas ce qu’ils appellent du rock and roll
And the Sultans played Creole
Et les Sultans jouèrent du Créole

And then the man he steps right up to the microphone
Et ensuite il y a cet homme qui s’approche du microphone
And says at last just as the time bell rings
Et il dit à la fin alors que la cloche retentit
‘Thank you goodnight now it’s time to go home’
‘Merci bonne nuit maintenant il est temps de rentrer’

And he makes it fast with one more thing
Et il ajoute rapidement un petit détail supplémentaire
‘We are the Sultans of Swing’
‘Nous sommes les Sultans du Swing’

Norbert Gabriel

Une Réponse vers “Histoire d’une chanson, Sultans of swing…”

  1. VASSAL Jacques novembre 10, 2020 à 16 h 02 min #

    Excellente analyse pour un morceau… de roi ! Un album superbe et indémodable. Et merci pour le texte de la chanson, il ne figure pas sur la pochette de l’album.
    Jacques Vassal

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :