Arnaud Giovaninetti Soleil noir …

2 Juin

 

Photo Florence Dugowson

Le comédien Arnaud Giovaninetti est mort le 23 janvier 2018. Je ne le connaissais pas. Enfin, si… Comme beaucoup de téléspectateurs je me souviens qu’il jouait l’ex-mari de Candice Renoir dans la série éponyme.

Je dis que je ne connaissais pas Arnaud Giovaninetti, en fait ce n’est pas exact : je l’avais plutôt oublié. Car il avait fait des débuts fracassants dans L’Amant de Jean-Jacques Annaud. Parce qu’en 1991, il était un acteur sur le point d’exploser. Il avait ce talent chevillé et évident. Un talent tel qu’il avait obtenu le prix Louis-Jouvet au sortir du Conservatoire. Pas une paille quand même ! Mais oui, je l’avais oublié. Faut dire que je n’habite pas Paris ; que je ne vais pas au théâtre ; et que du coup, je ne l’ai vu jouer ni dans Don Juan ni dans Cripure. Encore moins chez Savary. Malgré tout, ce n’est pas uniquement ma mémoire qui m’a joué des tours. Car la profession a développé aussi, envers lui, un sérieux début d’Alzheimer.

Je ne connaissais pas davantage la journaliste Caroline Constant avant d’ouvrir son livre « Arnaud Giovaninetti ; Soleil noir ». Enfin si… Elle venait de me contacter pour parler de mon bouquin. Elle bosse au quotidien L’Humanité. Mais rapidement on s’est mises à causer de tas d’autres trucs. On s’est bien entendues. Et c’est alors qu’elle m’a parlé d’Arnaud.

Caroline peut l’appeler par son prénom car lui et elle se connaissaient. En vrai. En chair, en os, en sang qui bat. Et pour elle, il est hors de question de l’oublier. Il l’a déjà trop été de son vivant.

L’acteur et comédien s’est suicidé le 23 janvier 2018 à 50 ans. Son début de carrière laissait présager de grands rôles. Il en a eus. Au cinéma, au théâtre. Tout de suite. Très vite. Trop vite. Mais en 2018, pour le public, comme pour moi, il n’était plus le vendredi soir que l’ex-mari de Candice. En 2018, après plusieurs années de chômage, l’artiste était au RSA. Et j’imagine que le 23 janvier de l’année passée, Caroline – que j’apprends à connaître – était folle de rage, de chagrin, devant cette injustice.

Quand vous tapez le nom d’Arnaud Giovaninetti sur Internet, des dizaines d’occurrences s’affichent. Elles commencent toutes par : « La mort d’Arnaud… »

Internet n’a retenu que sa disparition. Le public n’a retenu que la série de France 2.

Photo DR

Alors Caroline a écrit ce livre. Pour qu’on se souvienne. Pour nous permettre de rencontrer – même un peu tard – ce garçon lumineux et sombre à la fois. Cet homme qui ne vivait que pour son art. Pour lui, elle est sortie de son rôle de journaliste. Caroline a interrogé la compagne de l’acteur, ses proches, des comédiens, des professionnels-de-la-profession comme on dit. Avec urgence, elle nous brosse, entre rires et larmes, le portrait d’un type qu’on aurait aimé connaître alors que nous n’avons fait qu’oublier l’humain qu’il fut. Un acteur à qui l’on donnait de moins en moins de rôles. A qui le nouveau monde disruptif du cinéma ne laissait plus de place. Parce que le casting gagnant est souvent aujourd’hui – à l’image de la société entière – une question de réseau et de fric. De tout, sauf de talent. Caroline Constant a voulu rendre hommage, rendre vie, à ce comédien rencontré dans le cadre de son boulot il y a plus de vingt ans et qui lui a tant offert. Une rencontre qui l’a marquée à jamais.

Nous ne croiserons plus Arnaud Giovaninetti. Pourtant grâce à elle, il existe toujours.

« Arnaud Giovaninetti ; Soleil noir » / Editions Ovadia.

Fabienne Desseux

2 Réponses to “Arnaud Giovaninetti Soleil noir …”

  1. Danièle Sala à 21 h 42 min #

    David, c’est ça, il s’appelait David, le premier mari de Candice, et il est mort d’une erreur de bombe destinée à Candice…Et je ne savais rien d’autre de l’acteur en question. On vit dans une fiction, et on ne sait rien de la réalité, merci Fabienne, et merci Caroline ! J’ai très envie de connaître Arnaud Giovaninetti, le vrai !

    J'aime

  2. Madeleine à 22 h 37 min #

    Je vais acheter ce livre, car sa mort – si jeune – m’a fait pleurer… Il incarne tant de comédien(ne)s qui sont utilisé(e)s comme des kleenex, par les producteurs !

    A Danièle Sala, Arnaud n’était pas David (c’était Stéphane Blancafort) mais l’ex-mari de Candice, Laurent.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :