ADN, Alexandra David-Néel…

9 Juin

 

3 Juin 2019..  Descendre dans les entrailles de la terre, quelque part sous le Gymnase Marie Bell, et se retrouver dans une caverne tibétaine à 4000 m avec Alexandra David-Néel… en 1916 et aujourd’hui presque simultanément. Un voyage dont quelques spectateurs ont éprouvé la même impression, ce fut très riche, et on ne sait pas exactement combien ça a duré, seule la montre nous dira.. Disons que nous étions hors du temps … Donc en 1916 Alexandra David-Néel est au Tibet, à la rencontre du bouddhisme, dans un contexte local qui n’est pas a priori bienveillant avec une femme européenne.. Pour resituer dans le contexte, rappelons qu’à Paris, quelques années avant 1916, dans ce temple des lumières qu’est La Sorbonne, les étudiants poussent dans les escaliers les filles qui ont l’outrecuidance de venir étudier.. Et ce n’est pas dans le sens de la montée qu’ils poussent.

Alexandra David-Néel après ce bref panorama des années 1900, nous parle, nous, ceux des années 2000, ou 2050, «  vous êtes dans mon futur, et je suis dans votre présent  … Présent passé, futur, tout est simultané. C’est ce qu’enseignent les grands maîtres ; le temps n’existe pas.. »

Au cours de ce voyage que nous partageons au cours de cette soirée, la découverte des spiritualités tibétaines rejoint la physique quantique. L’union de l’esprit et la matière… Le bouddhisme explique philosophiquement ce que la physique quantique démontre scientifiquement.

Ce qui est dit ci-après résume parfaitement le ressenti des spectateurs:

Nous n’aurions jamais imaginé être entraînés dans des univers aussi extrêmes et finalement si proches de nous-mêmes. Alors que nous pensions assister à un spectacle traditionnel sur la vie de ce grand personnage, l’actrice par sa pièce de théâtre, sur un texte savamment agencé nous a menés hors de ce monde illusoire dans lequel nous croyons vivre pour nous faire ressentir que la seule réalité est l’Amour. Tout comme nous, les spectateurs étaient émus et différents… » (Le Dauphiné – 29/07/2014)

Mariane Zahar, qui a écrit et conçu cette rencontre ce parcours initiatique réussit à rendre accessible à tous, la spiritualité tibétaine et la physique, la théorie des particules, et celle de la relativité restreinte.

A l’origine de toute connaissance, nous rencontrons la curiosité ! Elle est une condition essentielle au progrès.  Alexandra David-Néel

Cette brève synthèse « sortie de spectacle » devrait vous inciter à suivre les programmations à venir de cette rencontre avec Alexandra David-Néel, que Mariane Zahar a portée plus de 300 fois, et qui reviendra en Septembre…

Suivez ce lien,
clic sur le rideau—>

 

 

“Si nos pensées créent notre réalité,
alors éduquons nos pensées !”

 

Norbert Gabriel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :