Sylvain Reverte en concert à Agen

14 Mar

S’il est des concerts que l’on se prive volontiers de chroniquer à chaud, tant on sent préférable de se revivre le moment intérieurement et de laisser au temps toute latitude pour faire germer les semences émotionnelles répandues, celui que Sylvain Reverte offrit à l’Adem Florida d’Agen le 11 février dernier (en première partie de Romain Humeau) est de ceux-là.

Nous avions rencontré l’artiste quelques mois auparavant à Bordeaux , clic ICI , alors qu’il s’engageait dans une voie plus personnelle, s’écartant des ses expériences de groupe (La Manège Grimaçant et Duo Grim), et de co-écriture, après la sortie d’un premier album solo « Un homme dans l’ombre », réalisé en collaboration avec des auteurs. Le nombre des créations destinés au prochain album à venir courant 2017 s’étoffant, Sylvain Reverte entamait donc une série de dates intimistes, accompagné de son pianiste et complice Christophe Briz.

C’est en formule de duo acoustique (électro-acoustique pour certains titres) qu’il déplia dans l’espace de l’Adem Florida ses nouvelles compositions, parmi lesquelles s’étaient glissées deux reprises du précédent album, distillées en version épurée et pourtant tellement riche, dépouillement sonore rimant avec fertilité intentionnelle et générosité mélodique. Nous avions déjà gouté, lors de son passage à Bordeaux, à la magnificence du sublime « Soleil Rouge » ; la découverte des autres chansons ne fut pas moins accompagnée d’intensité, et même frappée de stupéfaction au cours du titre « Pauvre d’elle », qui hisse le chanteur dans la stratosphère des plumes poétiques savantes, ciblant le mot, l’expression juste, intuitivement, comme on peut en croiser chez Thiéfaine ou Bashung. Si les chansons se sèment sur le chemin comme des pierres précieuses, celle là est une géode qui invite à croire aux miracles de la lithothérapie. J’aurais eu presque l’impression d’un artiste sortant de son costume pour endosser une armure plus grande que lui-même, s’il ne s’y était pas incarné et révélé avec autant de pertinence, de justesse et d’évidence.

Sylvain Reverte assura une première partie généreuse et bouleversante, preuve qu’il n’est nul besoin d’aligner des guitares saturées, des sons électriques et un déluge de décibels à n’en plus finir pour remplir l’espace d’une présence. Aussi si l’on peut regretter ou plaindre quelque chose de ce concert, c’est qu’il ait échappé à une partie du public, ayant préféré rester au bar en attendant Romain Humeau… Un manque de curiosité et de respect d’autant plus incompréhensible de la part de gens sensibles à la poésie et à l’ailleurs. Tant pis pour eux. Pas pour nous.

Miren

Liens : https://www.sylvainreverte.com/concert

https://www.facebook.com/revertesylvain/

Nous remercions amicalement Véro

Publicités

2 Réponses to “Sylvain Reverte en concert à Agen”

  1. Danièle Sala mars 14, 2017 à 9 h 53 min #

    Belle découverte Sylvain Reverte, depuis le 28 décembre dernier, grâce à ton entretien avec lui . Et c’est bien dommage que certains préfèrent rester au bar plutôt que d’aller l’écouter, tant pis pour eux !
    Le lien de son site n’est pas bon, ça ramène sur un autre article, c’est là : http://www.sylvainreverte.com/concert

    J'aime

  2. leblogdudoigtdansloeil mars 14, 2017 à 10 h 23 min #

    Merci m’dame c’est corrigé. ..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :