Dominique A au printemps de Bourges 2012, ça ressemble à quoi ?

5 Mai


Une grosse équipe de gens modestes dont le plus humble parmi les humbles se tient sous les projecteurs…

D’abord, l’installation technique prend fin en début d’après-midi pour accueillir les musiciens qui arrivent d’horizons différents… 10 sur scène, une formation « rock » et un quintet à vent, plus « classique », bien que chacun traîne son instrument sur des chemins variés.

Dominique A s’absente très vite pour le marathon des interviews qui va bon train depuis janvier… pour rappeler brièvement son actualité 2012, il fête les 20 ans de son 1er album, « La fossette », ressort l’intégralité de ses albums avec une multitude d’inédits, sort un nouvel album « Vers les lueurs » et démarre une belle tournée européenne (France, Belgique, Espagne…) qui s’arrêtera 2 jours au Casino de Paris, les 19 et 20 juin… ah, j’oubliais ! il publie en même temps un livre chez stock « y revenir », directement inspiré de son enfance à Provins…

Ambiance bon enfant dans les loges…

Les musiciens poursuivent leur « jeu du camion » qui consiste à faire des calembours mêlant artistes et alcools… ça donne des « barrique white », « poire désir », « Daniel boulaouane », « Robert planteur » à n’en plus finir…

Revient monsieur A, comme anecdote, qui raconte : j’adore Daniel Darc, dans Télérama, il dit « quand j’étais môme, je rêvais d’être chanteur junkie…je suis devenu junkie mais chanteur, j’ai foiré ! »

L’heure des balances a sonné, pas de temps à perdre, il y aura également François and the Atlas Mountain pour démarrer la soirée sur la scène du palais d’Auron et Camille pour finir …

Après un dîner cantine convivial, retour à la salle.
Dominique prend le temps de jeter un œil et une oreille à la 1ère partie…

Puis tout le monde sur scène… les chansons s’enchaînent dans un set assez efficace… Dominique garde à l’esprit que c’est un festival et parle peu pour privilégier la musique… dès lors qu’il ose « qu’est-ce que vous êtes calmes ! », le public se réchauffe pour se faire plus démonstratif.

L’ambiance est à la fête en sortie de scène, tout s’est bien passé ! Le plaisir a été partagé.
Après le concert, Dominique arbore sa blessure de guerre façon « jolie poupée » de Bernard Ménez…

sur « Rendez-nous la lumière », il s’est blessé le pouce en éclaboussant sa guitare de sang… !

Une réunion au sommet se profile dans la loge pour préparer la tournée d’automne…l’artiste se fait refouler et s’entend dire « hey, Dom, on t’a pas dit, mais tu ne seras pas sur la tournée à la rentrée ! » Oarf, ça glousse…

Tandis que Camille reste enfermée dans sa loge, Dominique échange volontiers avec François & the Atlas Mountain ainsi qu’avec Mesparrow, jeune chanteuse prometteuse dont l’album sera réalisé dans les mois qui viennent par Thomas Poli, guitariste de Dominique…

La soirée se poursuit au Magic Mirror où Dominique A se transforme en reine de la piste sous l’œil amusé des festivaliers… quelle énergie ! jusqu’au bout de la nuit…

Et dès le lendemain, il sera opérationnel à 11h pour le direct de l’émission « les affranchis » sur France Inter et un nouveau concert à 16h (la reprise intégrale de l’album « la fossette »)…

Valérie Bour

Publicités

Une Réponse to “Dominique A au printemps de Bourges 2012, ça ressemble à quoi ?”

  1. daniele mai 5, 2012 à 17 h 17 min #

    Oui, je l’avais écouté sur France Inter : « Rendez nous la lumière », une belle chanson qui me donne bien envie d’acheter son album  » Vers les lueurs .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :