Tag Archives: Nathalie Miravette

Les Chansons du Dimanche…

17 Jan

Après les lundis de la chanson, disparus avec le Vingtième Théâtre reconditionné en projet de centre d’animation amateur, l’équipe de battants d’Edito Musiques repart en mission  sans céder un pouce aux mauvais vents qui maltraitent la ritournelle, celle de l’âme des poètes et d’une tradition  séculaire.  Ah ça ira, ça ira donc sur les hauteurs de Belleville, altius, citius,  fortius, pour que ça essaime toujours vaillamment.  Selon la bonne parole de Jean d’Antraigues, en groupe en ligue en procession, mais jamais seul,  allons enfants de l’amusique, faire chanter l’hiver, en attendant le printemps.

 

chanson-du-dimanche-2

 

chanson-du-dimanche-1

 

gradins_a

bar-clavel

C’est ici que ça se passe, il y a 120 places, c’est dire si vous avez intérêt à réserver, voyez ci-dessus.

Et rendez-vous le 22 Janvier pour la première de cette saison, on se retrouve au bar avant de faire un triomphe à Bernard&Nathalie, Miravette&Joyet, il y a  de beaux dimanches…

Publicités

Nuit du Vingtième… Debout les artistes !

31 Mai

TrompettesLe Vingtième Théâtre est une salle qui depuis des années a programmé, produit ou co-produit des spectacles dans tous les genres du spectacle vivant. Un excellent bilan de fréquentation, un public fidèle, une gestion irréprochable, un financement assez modestement subventionné, par rapport à d’autres lieux au bilan moins probant sur tous les plans, autant de raisons qui ont conduit la Mairie de Paris à liquider tout ça pour un projet destiné à promouvoir la pratique amateur. Liquidation qui inclut aussi le centre des Amandiers voisin. Pour paraphraser La Fontaine,

 

Rien ne sert de réussir, la raison de plus fort est toujours la meilleure. 

Voilà le train du monde et de ses sectateurs.

On s’y sert du bienfait contre les bienfaiteurs.

Je suis las d’en parler ; mais que de doux ombrage

Soient exposés à ces outrages,

Qui ne se plaindrait là-dessus !

Hélas ! j’ai beau crier et me rendre incommode :

L’ingratitude et les abus

N’en seront pas moins à la mode.

 

 Le Vingtième Théâtre a été le partenaire fidèle de Ponctuelles chanson, sous l’égide d’Edito Musiques, des soirées dans la lignée des Lundis de la Chanson naguère programmés à la Potinière/la Pépinière. Y aura-t-il une salle parisienne pour la chanson tricarde des médias et structures bien en vue?  Pas sûr, il lui restera la rue, c’est là que naissent les révolutions, et il y a comme un vent qui se lève, peut-être un orage qui vient… C’est toujours dans les dépressions de la météo que surgit la tempête. Et pour ce qui est dépressions, en ce moment, il y a le choix.

Venez chanter le 6 juin, la nuit sera debout.

Norbert Gabriel

 

 

nuit 20 ème

Bernard Joyet Autodidacte II, en scène, Vingtième…

28 Mar

Bernard Joyet 14 3 2016 14-03-2016 21-25-55 2479x2550Si la vie vous est malencontreusement chafouine, vous avez toujours un recours salutaire, adoptez la Joyet’attitude, la cure est garantie, la médication est souveraine, et si l’addiction est probable, c’est sans danger pour votre libre arbitre, ça vous bouge les idées et aère le cerveau.

Autodidacte II, prend la suite du I, on y retrouve le narquois et l’incisif , c’est son blason, c’est son terrain de chasse, imprécateur sans peur et sans reproche, c’est Don Quichotte, c’est Cyrano, car les grandes ailes des moulins peuvent vous envoyer dans la boue, mais aussi dans les étoiles. Et étant donné ce qu’on voit dans notre monde, la boue, on y patauge, alors autant essayer l’envol dans les étoiles.

Quelle que soit la saison, et les changements d’heures, les promesses et balivernes des prophètes au petit pied, c’est toujours L’heure du leurre, l’amphigouri toujours recommencé des zélés communicants illusionnistes du verbiage menuisier. Faut pas lui la faire à ce Bernard, il serait plutôt disciple sceptique de St Thomas quand il fait une relecture de la Bible, il a le goupillon flingueur et le ciboire bien rempli. De nectar verbal du meilleur cru. Dont il n’est pas avare

Nathalie Miravette 14-03-2016 20-56-08 2358x2263Un jour, un expert de la chose chansonnesque lui expliqua qu’on ne pouvait plus écrire de chansons comme ça, Le « ça » étant un vocabulaire riche et bien ciselé. Le temps étant aux bluettes simplettes pour séduire les ados qui de nos jours, limitent leurs épanchements littéraires à des tweets de 160 signes en langage abrégé, Je kif tro can sa fé dancé en elektro rap cé tro bo … C’est pour ça qu’il s’est acoquiné avec une pianiste qui avait toutes les notes qu’il fallait dans son clavier pour habiller les mots; le mot et la note s’unirent pour faire de belles chansons qui embellissent les scènes qui les accueillent, et ravissent le public. Comme « Le chant de l’échandole » rien que le titre, c’est déjà l’école buissonnière pour échapper au banal du quotidien.

Joyet et Anne Sylvestre AA 14-03-2016 20-46-46 2371x1880 14-03-2016 20-46-047Ce genre de soirée de gala est souvent l’occasion de partager un moment d’amitié, ce  fut le cadeau de la présence d’Anne Sylvestre, en duo puis en solo… Rien à ajouter à cette image tout est là,

Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement. Et les mots pour le dire arrivent aisément.

Ces mots de Boileau sont en parfaite adéquation pour ce duo, comme cet extrait, signé Joyet,

Ah ! S’exprimer librement contre l’air du temps, avec dédain mais sans trop d’arrogance. s’amuser coûte que coûte, et avec vous éprouver le plaisir d’une jubilation complice !

Et au final la morale de cette histoire larirette larirette, c’est qu’on s’ra jamais vieux !  Merci Bernard !

recueil-autodidacteSi ce babil de folliculaire plumitif bénévole vous a amusé un instant, sachez lecteurs vénérés, qu’il a essayé de s’inspirer des chansons réunies dans un beau recueil, d’une élégance hyper classieuse, chansons dont une partie est dans l’album Autodidacte II. Et le tout est disponible chez l’auteur. C’est ici ===> chaumiere-de-la-coudraie-ploermel 29-03-2016 00-05-49 550x471

 

 

 

 

Et pour quelques images de plus,

Joyet Montage 29-03-2016 00-23-24 5049x3211

Norbert Gabriel

Nathalie Miravette, le retour

28 Mar

Au printemps de quoi rêves-tu? D’une autre fin à la romance, Au bout du temps qui se balance, Un chant à peine interrompu D’autres s’élancent, Au printemps de quoi rêves-tu? D’un printemps ininterrompu…*

au Forum

Nath Miravette Cucul 2 accordéon 11-03-2016 21-26-59 2060x2365Le printemps 2016 dans notre joli petit monde de la chanson, c’est Nathalie Miravette avec un spectacle en grande partie nouveau, une suite à son triomphal Cucul mais pas que… et le premier signe visible de ce renouveau est l’évolution de sa Nath Miravette Cucul 2 Jen AAAAA 11-03-2016 22-12-47 2273x2238frangine de scène, Jennifer Quillet,  qui est passée du ronchonchon chronique au sourire charmeur. Elles sont irrésistibles et tout le monde se lève pour Nath et Jen pour une tournée supplémentaire… Dans leur vie d ‘artiste, il y a de quoi se réjouir, en ce printemps tout neuf, notre diva Cucul mais… a trouvé son fiancé. Grâce à l’entremetteur Joyet, elle a maintenant un chéri, un con-compagnon aussi délicieusement décalé que l’heureuse midinette. D’ailleurs on saura grâce à un petit saut dans le futur que l’union fut féconde, coquin de printemps, puisque mémé Nathalie se fait éducatrice des petits enfants qu’un autre printemps a mis dans la ronde, et là, le discours éducatif est assez loin du préchi-précha d’une grand’mère confite dans la guimauve et les pantoufles Jéva. (Pour les jeunes générations qui ne connaissent pas ce standard du confort domestique, c’est l’équivalent de la chemise de nuit en pilou, confort max, sexy zéro, quoi que…) Ordoncques, la leçon de choses de mémé Nathalie, c’est la vie toboggan fin de siècle, plus des pâtisseries euphorisantes aux herbes exotiques propres à faire rire les constipés du sourire.  Et à donner un peu de joie de vivre à nos petits enfants qui en auront bien besoin, vu la marche du monde vers un avenir pas forcément rassurant. (C’est moi qui ajoute.)

Nathalie, elle est diva, mais toujours modeste, chanteuse réaliste, avec chorégraphie, fantaisiste délurée, chanteuse émouvante, elle vous fait passer par toutes les couleurs de l’arc en ciel des émotions en virtuose accomplie. Comme toute star, réaliste mais modeste, des auteurs lui ont brodé des couplets sur mesure, des plumes premier choix, Manu Lods, Bernard Joyet, Pierre Margot, Romain Lemire, Antoine Salher … Nath Miravette Cucul 2 AAA 11-03-2016 22-14-45 3401x2715et elle ne se prive pas d’aller se servir chez François Morel, Allain Leprest, Anne Sylvestre, car tout est bon avec LA Miravette pour faire un show explosif. Avec sa jumelle, son ex-sœur ennemie, les pétillantes et sémillantes donzelles font scintiller toutes les facettes de leurs talents, jongleries musicales et textuelles, jeux de mains et de voix, c’est formidablement drôle, drôlement chic et choc, modulable à volonté, du chant’ appart à l’Olympia, tout est possible.

Pour cette soirée, Bernard Joyet (dont on parlera demain) Romain Lemire, et Manu Lods ont fait les guest-stars invitées

Pour suivre ces filles radieuses,

cliquez sur Cliquez 2 11-03-2016 22-16-34 3295x2105fleche-1 28-03-2016 01-48-28 1411x380

 

 

* Au printemps de quoi rêvais-tu? (Jean Ferrat)

 

(Message personnel: Inutile de faire une greffe pour passer de l’autre côté du miroir. Y a tout ce qu’il faut. )

Et pour quelques images de plus…

miravette MONTAGE final 28-03-2016 12-58-21 5120x3508

Norbert Gabriel

 

Demandez l’programme !

11 Mar

C’est le 14, c’est au 20e, c’est dans le 20e, c’est à 20h.

Il vous attend en très bonne compagnie,

parce que vous le valez bien.

Qui ? Mais Bernard Joyet voyons !!

Il faut tout vous dire ou quoi ?

Bernard Joyet autodidacte II duo AAA 10-01-2015 22-24-30

Bernard Joyet, ce n’est pas qu’un chanteur. C’est un humain fracassant et tendre, c’est un provocateur, c’est un consolateur, et un auteur magnifique. Courez l’entendre, ne le faites pas attendre.

Anne Sylvestre.

Donc je répète : 14 mars, Vingtième Théâtre, 20 ème arrondissement, 20 h pile !

Et on réserve.

Infos et réservations ICI.

Le 17 Mars, même lieu, mais à 21h30, c’est la première de cette création:

Le Misanthrope vs politique. Quoi de neuf ? Molière…

Le_Misanthrope_web_178_KO_-1449683138

Une des créations que le Vingtième Théâtre accueille, une sorte d’autoproduction en toute indépendance des grandes institutions, comme des flibustiers de la culture, dans un lieu menacé de disparition pour des raisons un peu ésotériques. Comme si un très bon bilan artistique et financier était suspect dans notre monde flou.

Le Misanthrope, c’est la souffrance d’un homme blessé qui se condamne à passer de la philanthropie à la misanthropie.

Alceste aimait les humains, mais ses déceptions profondes liées au comportement sournois et mensonger de ses congénères le feront basculer.
Adaptation actuelle, cinématographique, les personnages se perdront dans le monde de la politique, mais chaque vers de Molière sera respecté jusqu’au dernier.

Auteur : Molière
Artistes : Julie Cavanna, Pierre Margot, Emmanuel Lemire, Edgar Givry, Nastassja Girard, Benoit Du Pac, Denis Laustriat, Annick Roux
Metteur en scène : Claire Guyot, Anne Rondeleux

Coréalisation Vingtième Théâtre et La Vallée des Arts

Réservations et dates ICI.

 

Norbert Gabriel

Pourquoi le Vingtième Théâtre est-il menacé? Toutes les infos ICI, et le moyen d’agir…

FOCUS !

5 Mar

Préambule.  Un photographe Eric Barbara, avait dédicacé une expo ainsi:  Elisabeth et Manu, mon seul talent c’est vous.  Il s’agissait d’une série consacrée à Elisabeth Caumont et Manu DiBango.

VM 4 mars flou sensuel 04-03-2016 20-06-52 2026x1926Le point s’impose pour être très net en matière de photo, et des effets secondaires.

Cette photo est un 30 ème de seconde d’un spectacle qui dure 1h15 environ. Une comédienne joue un personnage, et ça ne signifie pas qu’elle est ce personnage dans la vie . Delon a été  Le samouraï , je ne crois pas qu’il se soit transformé en tueur à gages pour être dans le ton juste.

Les effets Facebook, où on ne croise en principe que des « amis » sont parfois surprenants. C’est peut-être un jeu, mais il semble que parfois ça dérape en propositions qu’on peut dire indécentes.

Aurait-on l’idée de demander à Nathalie Baye après son film  La balance , combien elle prend pour une passe ?

Le seul objectif (!) des photos de spectacle, de mon point de vue, est de montrer ce qui reste dans l’esprit du public après le spectacle. Pour donner envie à des spectateurs d’aller le voir.

Quand la photo est réussie, sur ce critère, et uniquement celui-là, l’essentiel du mérite revient à l’artiste en scène, à son éclairagiste, à leurs talents réunis. Reste au photographe d’avoir l’oeil ouvert pour attraper ce moment fugitif.

Et d’essayer de donner envie d’aller voir et entendre ce qui se passe devant la scène, car si l’image montre que tous ces artistes ont le plumage chatoyant, c’est surtout leur ramage qu’ils ont envie de partager. Le spectacle de chansons, c’est paroles ET musique, ET images.

Voici donc quelques beaux souvenirs, en images, que la scène ou les albums ont toujours confortés.

FOCUS Premier 05-03-2016 23-39-58 5056x3988

FOCUS deuxième tableau 05-03-2016 19-20-21 5120x4096

 

FOCUS troisième 05-03-2016 19-39-53 5120x4096

 

FOCUS quatrième 05-03-2016 19-47-27 5120x4096

 

Pour finir en musique, et boucler la boucle,  Elisabeth Caumont, Alain Debiossat et Manu DiBango vous invitent à Yaoundé….

 

La première photo est celle de Valérie Mischler qui propose un spectacle « Tout feu tout femme »  l’érotisme au féminin, à travers différents témoignages de femmes, accompagnés de chansons en situation, de spectacle, évidemment. Voir ICI.

NB: Une chanteuse qui pour les besoins d’un spectacle doit faire un show sexy, doit-elle avoir une  arrière pensée, genre, ce résultat d’un sondage récent:  Pour 27% des Français, l’auteur d’un viol est moins responsable si la victime portait une tenue sexy.

A chacun d’apprécier à quel niveau se situe la réflexion, coeur ou bas ventre?  Comprend qui veut.

 

Norbert Gabriel

 

 

 

Fête promise promesse tenue: Jean-Louis Beydon super star..

2 Fév

 

Photo de famille, c'est la fête.... ©NGabriel

Photo de famille, c’est la fête…. ©NGabriel

Fête J L Beydon H Courseaux 2043x2314Avec Henri Courseaux en maître du jeu, et habit queue de pie, cette mise en route de la cérémonie a été un très grand moment de spectacle, d’intelligence drôle et sensible…

C’était le rendez-vous d’une belle ribambelle d’amis de presque 30 ans parfois plus, et les souvenirs avaient leurs belles couleurs de jeunesse. Le spectacle vivant dans toute sa noblesse, la nostalgie douceâtre, c’est pas le genre de la maison.

Dans le florilège de déclarations d’amour à Jean-Louis Beydon, le héros de la soirée, voici celle de Charlotte Goupil, attendrissante Bilou, qui lui a écrit,

Charlotte Goupil C Goupil 2384x2552

JEAN-LOUIS

J-L

Je – Lui

Belle rencontre au bord d’un piano

Lui et son piano, cet acolyte de corde et de bois,

Tendus et réunis dans une fulgurance passionnée.

Son art, ses touches, percussions mélodiques

Qu’il envoie aux confins du cosmos.

En écho à nos voix

Jean-Louis

Nous porte

Et se transporte

Dans un espace lumineux

Où la bienveillance

Côtoie le merveilleux de l’intransigeance.

Grand homme aux petits doigts d’or,

Il nous offre un voyage de notes bigarrées.

Une envolée de funambule

Devant laquelle je me tais

Mais sur laquelle je chante.

A M’sieur Beydon.

Trois heures de bonheur sans aucune minute de temps mort, pour voir et entendre le ban et l’arrière ban des vieux copains, en scène ou dans la salle. Etait excusé Allain Leprest, mais Sally était là, Romain Didier avait quitté sa belle province quasi bourguignonne, il y  eût  l’incroyable retour de Jacques Grillot, et une japonaise, Ayumi Ishihara, et dans l’inventaire en ordre aléatoire, Clémence Savelli, Christelle Chollet, Yann Denis, Marie Leurent, Janick Bouchoucha, deux évadées d’Evasion, Joyet et Miravette, Annick Cisaruk et David Venitucci, Samuel Beydon, des musiciens, et un numéro musical époustouflant de Marilou Nézeys, en duo piano-batterie genre Gershwin et Max Roach (Jean-Luc Bernard, ce soir) réunis en groupies de pianiste, c’était le bon jour pour ça.

Parmi tous ces artistes amis, des découvertes, ou des redécouvertes, qui seront en scène dans les semaines qui viennent, le nouveau spectacle d’Annick Cisaruk, celui de Clémence Savelli, Joyet, c’est un devoir et une promesse, ils seront suivis et chroniqués, il y a des devoirs plus désagréables.

Comme vous ne savez pas qui a fait quoi, sauf si vous étiez présents, j’ai la solution : l’irremplaçable capteur d’images et de sons Eric Nadot avait sa batterie de caméras en action, donc, il est urgent d’aller voir Tranches de scènes, de devenir un spectateur responsable et participatif, de battre tambour pour que ce DVD se réalise, vite, vite, et vous aurez la possibilité d’écouter chez vous tout ce qui a été chanté, parce que la chanson finalement en parler c’est bien, mais l’écouter c’est mieux !

Et pour vous allécher, quelques images de la soirée…

FêteJL Beydon SEL 2 Montage 5120x4096

logo_quichantecesoir-200Tranches de scènes, c’est ICI.

Avec qui chante ce soir, urbi et orbi, et près de chez vous….

Norbert Gabriel

Qui a fait quoi? Ce qu’ils ont chanté, voyez ICI.

La groupie du pianiste, la voilà,   Marilou Nézeys, en duo avec Jean-Luc Bernard.

Nuit de la Pleine Lune Acte V

27 Jan

 

Premier tableau ©NGabriel

Premier tableau

Peuple de la nuit et des nuits de lune, l’acte V a été une célébration magistrale, drôle et émouvante, avec la troupe du Grand Chambellan Pierre Margot et ses fidèles acolytes. Pour l’éloge desquels, nous vous renverrons aux actes précédents de ces apôtres des temps présents, elfes ou farfadets, baladins et ballerines, fées et lutins, tous de belle compagnie, que voici dans un ordre plus moins aléatoire d’apparition en scène, Pierre Margot, Jennifer Quillet, Serge Duchesne, dit Glops, Garance, Lise Martin, Nathalie Miravette, Romain Lemire, Jessica Quillet, Albert Meslay, Xavier Fagnon , Claire Guyot,  Emmanuel Lemire, Jérôme Wiggings, Guillaume Orsat, Les Chevaliers de la Lune, Mèche , Dany Buckton, avec le Maître de l’aphorisme qui tue la bêtise, Georges de Cagliari, et la Reine du Créneau dans le rôle d’Anne Sylvestre. (ou vice versa)

Je ne vous narrerai pas par le menu tout ce qui s’est passé, mais vous le saurez quand même à la fin. Mais un mot pour saluer les nouveaux venus dans la troupe, Garance et Lise Martin, avec entre autres un duo étourdissant sur « Tu vas au bal » moment d’anthologie, et aussi Xavier Fagnon , qui fait revivre Trénet, Montand, Jonasz, Gabin, et Souchon, pas en imitateur narquois ou satirique, mais en artiste qui récrée un personnage un peu décalé dans le texte, et parfaitement rendu dans la gestuelle. Epatant. Nouveau aussi Dany Buckton, un des lauréats de Vive la reprise, et Les Cheminots de la Lune, des « vieux » compagnons du Grand Chambellan retrouvés grâce à notre ami à tous, FaceBook. Comme quoi, tout peut arriver

Cagliari 1573x1973Le Grand Satrape Aphoriste* a ponctué le spectacle de quelques envois bien sentis pour conspuer les sots, tartuffes, fesse-mathieu et autres nuisibles, entreprise titanesque, mais à cœur vaillant rien d’impossible. Et La Reine du Créneau s’est confiée en duo-trio sur les gens qui doutent… Si vous n’avez pas tout compris, voici un lien qui complète  le panorama et vous donne tous les détails de cette mirifique soirée. C’est ici.

Des images ? Voilà, ordre de passage presque chronologique.

 

Pïerre Margot, Jennifer Quillet, Glops

Pïerre Margot, Jennifer Quillet, Glops

 

Garance et Lise Martin

Garance et Lise Martin

 

Paul Barbiéri,Brother's Jacks, Les Cheminots de la lune,

Xavier Fagnon, ,Brother’s Jacks, Les Cheminots de la lune,

 

Pierre Margot et Claire Guyot

Pierre Margot et Claire Guyot

 

Nathalie Miravette, Pierre Margot, Jessica Quillet, et la moitié musiciens des Cheminots...

Nathalie Miravette, Pierre Margot, Jessica Quillet, et la moitié musiciens des Cheminots…

 

Dany Buckton,Romain Lemire, Mèche

Dany Buckton, Romain Lemire, Mèche

Mèche était en formule simplifiée « Clémence Chevreau »( qui sera désormais en solo, le groupe avait commencé en trio)  en guitare-voix, impressionnante d’intensité et de sobriété, c’est chaque fois la découverte d’un talent et d’un potentiel énorme.

Et, madame la Reine (du créneau, mais pas que)  Anne Sylvestre, et le grand Albert (Meslay) qui ne doute jamais des hommes …  pour lui donner du grain à moudre dans son moulin désopilant.

Pleine lune sel montage 6 Anne 3759x2466

 

et tableau final, salut la compagnie,

Pleine lune Acte V Final 2576x1219-001

pour l’acte VI, c’est une inconnue, car le Vingtième Théâtre est menacé de fermeture dans sa forme actuelle, pour les détails, voyez ici, et dites votre point de vue.

Norbert Gabriel

  • Un exemple : « Quand l’imbécile sut faire du feu, il regarda les volcans avec condescendance« 
  • Avec comme conséquence, selon le maître Albert: »Le niveau de la mer culmine à 4810 mètres au dessous du sommet du Mont-Blanc.« . C’est dire si on est mal barrés, sauf à être poisson, et encore… La vie des poissons n’est pas une grande mer tranquille… Comprend qui peut …

Nuit de la pleine lune 2016

20 Jan

Affiche nuit de la pleine lune

Avis au peuple de Paris : c’est peut-être le dernier acte, dans un avenir plus ou moins incertain pour la scène vivante au Vingtième Théâtre…

Photo ©NGabriel2015

Photo ©NGabriel2015

Le Grand Chambellan Margot et ses activistes de tous poils et de plumes (de louves et de loups chantants, et de rossignols amoureux) vous attendent de pieds fermes et bien plantés sur la scène. La liste des invités est impressionnante, prestigieuse, affriolante, pour tous les goûts et toutes les générations. C’est le grand sabbat (mais c’est un lundi) des poètes et saltimbanques, voltigeurs du verbe et de la note, ciseleurs de ritournelles, jongleurs de mots, de vers, de tirades, la grande parade des clowns célestes, qui vont vous mettre le cœur et le corps en fête. Et par les temps qui courent, ce moment de fiesta tonitruante, c’est une offre qu’on ne peut pas refuser.

Ce sera le lundi 25 janvier 2016 à 20 h au Vingtième Théâtre.
Tous les bénéfices seront reversés selon le souhait de la Lune à ceux qui n’ont plus de toit.

Concert donné au bénéfice du D.A.L. Droit Au Logement

Ames insensibles, s’abstenir. Tenue incorrecte suggérée.

(Dans la limite de l’irraisonnable…)

La location des places est ouverte au : 01 43 52 20 40 ainsi qu’au : 01 48 65 97 90 (SRC spectacles)

Le scribe lunaire NG Gabriel

Demandez l’programme !

28 Oct

aff nath Amis lointains de la Terre Adélie, de Wallis et Futuna ou d’Alert (70 h au Nord du Nord du Nunavut) vous n’avez peut-être pas eu le privilège de voir en scène l’exquise pétulante Nathalie Miravette, ça peut venir, mais en attendant cet heureux jour, j’ai une très bonne nouvelle pour vous, elle va être disponible en DVD très bientôt. Et pour fêter l’évènement, la Miravette et son friends’band sera au Café de la Danse lundi 4 novembre. Amis lointains, vous avez le temps de frêter un aéroplane, voire une goélette si vous partez toutes affaires cessantes, pour être à 20h30 pile vers la rue de Lappe et du passage Louis Philippe réunis.

La liste des échos et louanges étant d’une impressionnante abondance, retenons cet article qui dit tout : cliquez ICI

et pour ne pas trouver porte close au Café, ne soyez pas réservés, réservez : ICI

ezdra ferrat affAmis lointains (et ennemis cordiaux) il y a aussi une belle matinée, le dimanche 3 Novembre, à l’Européen, c’est à 18 h, Ferrat au c(h)oeur, Natacha Ezdra fête la sortie de cet album, moitié duos, moitié avec choeur, des vrais beaux duos, qui révèlent de nouvelles facettes des talents de Michel Buhler, Véronique Estel, Dominique Dumont, Serge Utgé-Royo, et la formidable Annick Cisaruk. Des versions personnelles par Natacha Ezdra et choeur qui donnent à entendre Potemkine ou Nuit et brouillard dans des interprétations à la fois respectueuses et nouvelles.

Il est utile, prudent, avisé de réserver, c’est là: 

Mais c’est pas fini …  Quelques jours plus tard voici Gilbert Laffaille à L’Européen 17, 18, 19 novembre 2013

lafffailleJAVA SANS MODERATION   enregistrement public à Oissel avec Nathalie Fortin au piano. A l’Européen en novembre il y aura aussi Jack Ada à la guitare, Jean My Truong aux percussions et Olivier Moret à la contrebasse. Et de jolies lumières  de Bruno Daraquy.
On s’informe, voir cet article de Michel Kemper, dans Nos Enchanteurs.
on y va, on réserve,C’est là!
Tim Dom 2013
Et pour les amateurs de fins guitaristes éclectiques, c’est sam’di soir 2 novembre que Dominic Cravic invite Tim Sparks au Sunside, un des hauts lieux du jazz, c’est vers 21h30, et ça jazze généreusement jusqu’après minuit, normal…

Dominique CRAVIC & Tim SPARKS + special guests

On s’informe par ICI
Trois jours de fête, début novembre, vous le valez bien
Norbert Gabriel
%d blogueurs aiment cette page :