Tag Archives: Les lacets des fées

Les lacets des fées «Labyrinthe »

17 Déc

les lacets

Ça commence avec une fanfare genre New Orleans, on est dans le tempo joueur et joyeux de ceux qui swinguent leur vie envers et contre tout. Ensuite les voix embarquent dans un carrousel, qui se métisse d’un phrasé Rap, très musical, on imagine le chanteur danser ses phrases, les faire bouger en farandole de portraits, au son des cuivres, d’un violon qui se frotte aux rythmes et souligne de traits aériens les cascades de mots.

Lacets couvD’abord on se dit que c’est tout-à-fait ce qu’il nous faut pour un réveil guilleret, pour se lancer dans une journée qui sera légère et tonique, c’est vrai, et puis entre les notes qui sonnent genre olé, viens danser la samba hip hop de la vie, des phrases ouvrent des lucarnes moins anodines  … et ta colère dans mes burnes, des coups de pied dans les urnes... ou Le génocide se ballade avec du goudron et des plumes… et là on ouvre les oreilles en grand, ceux-là ne chantent pas que pour passer le temps, il y a comme un air de révolution permanente, de révolte menée tambour sonnant, à corps battant, c’est un tourbillon de musique, vous aimez les envolées de Bratsch ? Les lyrismes des  fanfares tzigano-rock ? Les ballades dans des musiques métissées de tous les courants musicaux, riffs de rock avec traits de mélopée orientale, c’est comme si le temps d’une chanson on avait réuni et assemblé le lyrisme du swing manouche, une louche de Mano Negra, une touche de Taraf de Haïdouks, quelques tombées de reggae et de Goran Bregovic, et ça dure une heure, et plus, car on y revient, pour la musique, puis pour les paroles, et bis réciproquement. Et pour peu que vous ayez envie, et le temps, vous y passez la moitié de la journée. Ouvrez les fenêtres, mettez la chaine assez fort, et les voisins profiteront de toute cette jeunesse fougueuse, à tout âge, ça peut pas faire de mal. Ce Labyrinthe illustre parfaitement cette phrase,

La musique est une arme, et les mots sont ses munitions.

Pour la visite et plus de renseignements, c’est là.

 Et pour acheter  l’album  « Labyrinthe »,  produit et distribué par Sphere France / LGSR. , c’est ici

Norbert Gabriel

 

%d blogueurs aiment cette page :