Tag Archives: Jean Guidoni

Jean Guidoni à l’Européen 2023

24 Jan

1-Montage réduit Guido 2023 européen 3833x3631 3833x3631Jean Guidoni est un drôle de type, souvent associé à un univers noir, mais c’est aussi un type drôle, quand il évoque le Cecil Hotel* connu pour être particulièrement sulfureux – genre château de Barbe Bleue avec ses anges noirs – il nous fait un sketch sur sa biographie de baroudeur aventurier ayant connu Che Guevarra enfant et accompagné toutes les révolutions depuis 1917, ce qui donne l’impression très nette qu’il a été copié par un stépha… non rien ! Jean Guidoni est un voltigeur des sentiments exacerbés, pas de bluettes à l’eau de rose mais des chroniques à l’eau de vie, au jus d’alambic de contrebande qui décape sévère, mais dans ce maelström vertigineux, il évolue avec une grâce de funambule, sans filet, et on en ressort ébloui. C’est tout le paradoxe Guidoni, en d’autres temps un poète a écrit:

Les chants désespérés sont les chants le plus beaux
Et j’en sais d’immortels qui sont de purs sanglots.

On retrouve en lui ce Prévert caustique, à l’ironie acidulée, et, envers et contre tout, vivant, obstinément vivant. Alors il chante, son hymne à la vie …

1-Allons chante réduit Guidoni 3357x3102

https://www.youtube.com/watch?v=LpPPMghBvk8&t=3s

Pour en savoir plus je vous renvoie à cette excellente interview, tout y est
https://lagrandeparade.com/l-entree-des-artistes/lyrique/5145-%C2%AB-avec-des-si%20%C2%BB-de-jean-guidoni%20-douze-chansons-d%E2%80%99%C3%A9l%C3%A9gance-et-de-raffinement.html

*Le Cecil Hotel Los Angeles, c’est là .. https://fr.wikipedia.org/wiki/Cecil_Hotel_(Los_Angeles)

Le site de Jean Guidoni, c’est là —>  http://www.jeanguidoni.com/

Norbert Gabriel

Dans ce spectacle Jean Guidoni est accompagné par Isabelle Vuarnesson et Julien Lallier.

Et pour quelques photos de plus ,

1-Guido Montage 2 NB NB 2023 5120x3643 5120x3643-001

Photos ©NGabriel2023

Jean Guidoni Novembre 2019

26 Sep

 

 

Jean Guidoni sera bientôt de retour à l’Européen, l’ex-Théâtre en rond qui l’a vu triompher à ses débuts. Ses débuts, pour moi, ce fut l’irruption au sens propre dans l’écran d’un personnage hors normes dans ces années 80, et en 1982 ou 83, à Firminy, une soirée éblouissante, fascinante, au point d’être chaque fois à contre temps pour essayer d’avoir une photo significative… Le temps a passé, mais, c’est toujours une redécouverte. En attendant le 26 Novembre, à l’Européen, (réservez, c’est prudent) spectacle autour de son album  sorti en 2017 «Légendes urbaines» avec, également, d’anciennes et nouvelles créations, voici un petit album « ombres et lumières ».

 

A l’Européen, la Cigale, l’Alhambra ou Ivry..

 

 

 

 

 

Pour  réserver, clic sur le rideau c’est là –>

 

 

 

 

 

 Norbert Gabriel

 

 

 

 

Jean Guidoni, Légendes urbaines…

21 Nov

La Cigale reçoit Jean Guidoni,

Il y a quelques mois, lors de la première à L’Européen, la salle a été éblouie par ce spectacle, quelques mois après, le 20 Novembre à La Cigale, on peut dire que le grand cru s’est bonifié, mais rien à ajouter sur le fond à ce qui suit….

 

 Lors de la sortie de l’album, ce fut un triomphe, en voici les échos.

Guidoni européen 2017 AAAA 04-04-2017 20-11-21 2235x2212

Photo©NGabriel Européen 2017

Résurrection ! Depuis quelques années avec la nouvelle équipe Tacet, Jean Guidoni s’est consacré à des spectacles et albums essentiellement comme interprète. Période sans doute transitoire pour faire revivre à plein régime en 2017 ce jeune homme qui marchait dans les villes comme un conquérant insatiable bien résolu à tout dévorer et à flamber sa vie comme un feu d’ artifice. Une apparition explosive qui avait laissé pantois celles et ceux qui ont eu le privilège de le découvrir ces années-là (pour moi, 1982 à Firminy) Et certains des premiers spectateurs qui étaient au Théâtre en Rond au début des années 80, étaient là, le 4 Avril, dans ce théâtre devenu Européen. Et nous avons retrouvé ce Jean Guidoni éblouissant, une voix impeccable qui sonne comme un violoncelle, grave et bien posée sur ses Légendes urbaines, ses propres textes, associés aux musiques de Didier Pascalis, sur des arrangements de Thierry Garcia. Une équipe talentueuse et solide, dans laquelle Jean Guidoni trouve un épanouissement artistique total, et peut-être plus. L’artiste est souvent un solitaire, mais s’il n’est pas bien accompagné, dans tous les sens du terme, le chemin peut devenir très malaisé.

Légendes urbaines, avec quelques ajouts « du répertoire » donne un spectacle d’une densité émotionnelle particulière. Oublions une des légendes qui a fait de Guidoni un chanteur uniquement sombre et torturé aux ambiances tragiques, c’est beaucoup plus que ça, c’est un concerto des sentiments souvent exacerbés, – J’ai peur-* c’est un regard sans concession sur les tréfonds de l’âme humaine, un miroir souvent impitoyable – Je pourris camarade– mais c’est aussi une auto dérision jouissive, et acidulée, ça pique un peu, mais on pirouette quand même, sur le manège enragé. Putain de vie, je t’aime malgré tout… A la façon de Prévert, dont il m’a semblé deviner l’ombre complice dans un coin de la scène. A la façon de Daumier, dans ses portraits au vitriol, à la façon de Van Gogh aussi, dans les contrastes bigarrés de la vie rugueuse, bariolée, maquillée ou sauvage.

C’est un Guidoni qui semble avoir largué une bonne partie des « encombrants » qui plombent la marche en avant, aujourd’hui la marche est fluide, funambule qui valse sur la scène, lucide ascendant narquois parfois, grave sans lourdeur, et danser à contretemps dans ce monde de fous, sur le bien et le mal… les deux pieds dans la boue, et sans aucun témoin

Que dire de plus ? C’est un nouveau printemps Guidoni, et un album à mille feux, en fin de compte, ça valait le coup d’avoir la patience du diable pour revenir vers nous. Salut l’artiste.

*J’ai peur (Allain Leprest)

Suivez Guidoni, c’est ici, clic sur la photo…

Car si l’Européen a très vite affiché complet, la Cigale est programmée à l’automne, et soyez prudent, j’imagine que le public de l’Européen remettra ça et emmènera celles et ceux à qui ils veulent du bien.. Et n’hésitez pas à découvrir aussi la mutine Dorothy… (MP)

Et pour quelques images de plus…

Photos NGabriel Européen 2017

Norbert Gabriel

FestiViel au Forum

6 Juin

 

FestiViel bandeau 4678x1112C’était beaucoup plus qu’une carte blanche, Laurent Viel a réuni une vraie bande d’artistes amis, des complicités de 20 ans et plus, d’autres un peu plus récentes, mais toutes fondées sur des liens artistiques et amicaux profonds, de ces amis dont on dit « parce que c’était lui, parce que c’était moi » et dans la vie ou sur la scène, ces rencontres sont riches d’émotions. Qu’on partage dans les spectacles de Laurent Viel, artiste d’une générosité rare dans ce domaine, jugez-en, quatre spectacles qui tournent régulièrement, avec son immarcescible complice Thierry Garcia, et les non moins indispensables Xavier Lacouture et Jean-Christophe Dumoitier. Qui fait quoi ? Voyez ici :demandez l'progamme desssin

Et ajoutons la belle aventure collective avec « La rue de la Belle Ecume » …

Dans ce FestiViel, carnet intime de souvenirs, il y a eu des pages évoquant chacun des spectacles créés, des pages entr’ouvertes sur des spectacles à venir, une première en duo inédit avec Baltazar Chanson, inédit car se connaissant depuis longtemps, ils n’avaient jamais chanté en scène ensemble, chaque moment était aussi un inédit stricto sensu, c’est le charme de ce genre de soirée, parfois inégal sur le plan artistique, mais hier ce fut l’excellence dans tous les domaines. Xavier Lacouture s’est débrouillé pour être présent tout en étant au Québec, avec un message en chanson (et en images) cartoonesque qui a mis d’emblée la barre très haut, et le pari a été tenu. Deux heures ? Peut-être, mais avec ce genre d’enchantement, le temps est suspendu, il me semble que le public (c’était archi complet) peut co-signer ce que dit Laurent Viel ci-desssous.

J’ai vécu cette après midi un moment de vrai bonheur. un moment tendre, intense, drôle et émouvant. Entouré d’artistes et d’amis talentueux, élégants et bienveillants. Merci à Thierry Garcia, Xavier Lacouture (qui bien qu’étant au Canada était pratiquement en duplex avec nous), Roland Romanelli, Baltazar Chanson, Romain Didier, Nicolas Carpentier, Pascal Mary, Jean Guidoni, Angelo Zurzolo, Enzo-Enzo, Léo (fabuleux technicien), Cathy Lohe, Guillaume Ledun, Jean-Christophe Dumoitier, toute la merveilleuse équipe du Forum Léo Ferré, sans oublier le public qui est venu partager cet instant que je ne suis pas prêt d’oublier.                 MERCI.    

                                                                                                                                                            Laurent

Il n’est pas exclu qu’un jour ou l’autre des vidéos donnent à voir des moments de ce FestiViel. Et puis,  ici ou là, Laurent Viel passera un jour près de chez vous, (sinon invitez-le!) et en ce moment, il reste quelques dates pour les Chansons aux enchères, avec Monsieur Garcia, s’il vous plait ! C’est ici :

Laurent Viel affiche

Pour un inventaire détaillé de la soirée, lisez ici:http://chantercestlancerdesballes.fr/laurent-viel-famille-or/

Norbert Gabriel

Et pour quelques images de plus, 

Photos NGabriel et Cathy Lohé pour la photo de famille

Photos NGabriel et Cathy Lohé pour la photo de famille.

%d blogueurs aiment cette page :