Tag Archives: Edgar Givry

Le misanthrope vs politique

26 Juil
Cette chronique de spectacle date de la création, elle remonte à la une aujourd’hui suite à une détestable affaire qui montre que le théâtre vivant n’est pas à l’abri de crétins malfaisants et méprisables, et bien sûr anonymes.  Voici ce qui s’est passé à Avignon en ce Juillet 2018.

Il est assez rare que j’exprime une colère ou un dégout mais là, je suis incapable de les retenir : l’ensemble des 200 affiches du Misanthrope posées en cet Avignon 2018 ont été sciemment découpées, arrachées. Au ciseau. Il n’en reste qu’une rue de la Carreterie. L’observation des dégâts ne laisse aucun doute quant au caractère malveillant de la chose.
Nous ne pouvons évidemment désigner personne. La malveillance et la lâcheté des auteurs sont à vomir. Je n’entrerai ni en suspicion ni en délation, cela jouerait le jeu de ces personnes.
En revanche, si vous voulez bien partager ce message, il devrait finir par les atteindre.
Qu’ils sachent que leur petite guerre ne nous a pas empêchés de vivre à nouveau un vrai succès cette année en Avignon.
Je n’éprouve à leur égard que du mépris.
Merci à tous !

Pierre Margot

 

24 Mars 2016, au Vingtième Théâtre.    D’abord présentation de la troupe,

Nastassja Girard, Emmanuel Lemire, Julie Cavanna, Pierre Margot, Benoit Du Pac, Denis Laustriat, Edgar Givry, Annick Roux.

Le misanthrope salut final AAAA 24-03-2016 23-18-58 2641x1318

Et un grand salut à Claire Guyot artiste polytalentueuse, qui a mené ce projet à bonne fin, conçu et mis en scène. Bravo.

En quelques mots c’est une version totalement bluffante de ce classique de Molière. Qui a été revisité régulièrement depuis 1666, théâtre, cinéma, télévision… Les spécialistes ont de quoi expertiser à l’infini. Mais cette version a la qualité rare de faire entrer un public de 2016 de plein pied dans le propos de Molière, en lui donnant à voir des personnages d’aujourd’hui. Que ce public connaisse ou pas ou peu Molière n’a pas d’importance . Pour ceux qui ont en filigrane le Molière des classiques Larousse, Le misanthrope Duo canapé AAAA 24-03-2016 22-48-39 2536x2412les vers et les costumes du 17 ème siècle, ça remet bien les situations en place dans le contemporain. Au 17 ème siècle, Alceste et Célimène parlent d’amour en alexandrins, dans un décor qui n’est pas l’ordinaire de nos appartements, ce qui peut suggérer une certaine distance, alors que vu comme ça dans ce canapé, les mêmes alexandrins sonnent beaucoup plus concrets.

C’est ici et maintenant que les fulminations de cet Indigné majuscule qu’est Alceste prennent toute leur dimension … Au bout de quelques minutes, on a oublié complètement la forme alexandrine du texte pour entrer dans le sens et son actualité. C’est confondant de réalisme. Grâce à tous les comédiens qui donnent à leurs personnages le ton juste en parfaite adéquation avec notre temps. En un sens, c’est désespérant de constater que les mêmes archétypes humains se sont reproduits quasi à l’identique depuis Louis XIV. Et que cet atrabilaire d’Alceste a toutes les raisons d’être misanthrope pratiquant. C’est le frangin de Cyrano, Alceste, il ne transige pas avec les principes, et il y a un écho de monsieur de Bergerac,

Je voudrois, m’en coûtât-il grand’chose

Pour la beauté du fait avoir perdu ma cause.

Et il a le malheur de tomber amoureux de la jolie et coquette Célimène, mais bon, je ne vais pas vous raconter l’histoire, ses émois amoureux, ses virevoltes, ses contre-temps … On voit dans Philinte, Arsinoé, les marquis, Oronte, Eliante, tout le folklore politique qui fait le bonheur de nos gazettes et des réseaux sociaux, autant dans les colonnes du Monde que  les pages de VoiciGala. On voit les conseillers-communicants de l’ombre, les virtuoses de la langue de bois, les habitués des compromissions et les courtisaneries qui font la trame de la vie politique.

Ce que je pourrais dire en conclusion, c’est que cette version est impeccable pour tous publics, c’est un théâtre populaire dans toute la noblesse du terme, qui rejoint les Vilar ou Jean Dasté dans son choix de mettre la vie en scène, dans le réel, sans ésotérisme abstrait, Claire Guyot et sa troupe exaltent les sentiments mélangés, la sensualité des amours turbulents, les travers et les affaires diverses de personnages parfois détestables pour qui on ne peut s’empêcher d’avoir un peu de tendresse.. Humains malgré tout.

 Jusqu’au 8 mai, c’est du jeudi au dimanche, renseignements et horaires ici.         Cliquez sur l’affiche. =====>affiche Mis

Au Vingtième Théâtre, à Ménilmontant.

Et pour avoir un aperçu de ce qui se passe sur scène, quelques photos de la représentation du 24 Mars, ce qui devrait vous donner envie de réserver sans délai.

Le misanthrope montage 2 AA 25-03-2016 18-03-59 5120x4096.jpg

 

Norbert Gabriel

Publicités

Le misanthrope vs politique

17 Déc

Le_Misanthrope_web_178_KO_-1449683138Histoire d’un projet, naissance d’un metteur en scène.

Claire Guyot est comédienne, chanteuse et directrice artistique. Femme de scène, de spectacle vivant, elle continue son parcours avec la mise en scène d’un Misanthrope Vs politique.

La naissance du projet, c’est la rencontre et l’amitié profonde avec un grand comédien, Pierre Margot, et la naissance d’une troupe solidaire dans la lignée de l’Illustre Théâtre. Une troupe de théâtre, ça peut être aussi une famille, des amis choisis, des militants de la culture. Des aventuriers dans le contexte actuel, des créateurs qui funambulent parfois sans filet.

C GuyotClaire Guyot: C’est l’envie de toute une équipe d’apporter une vision moderne sur une oeuvre du grand répertoire afin que nos enfants et jeunes adultes puissent comprendre l’importance des grands textes et du théâtre et de tenter d’éveiller les consciences sur l’éternelle permanence des travers humains. C’est aussi le bonheur d’avoir réussi à m’entourer de deux grands créateurs de la scénographie: Avec Laurent Béal aux lumières et Jean-Michel Adam au décor et d’avoir le soutien artistique du Vingtième Théâtre qui peut être fier de ses programmations audacieuses et éclectiques.  Enfin, c’est aussi un grand « coup de gueule » par rapport à notre société et à notre monde !

Quelle sera donc la vision du metteur en scène?

Parce que « le Misanthrope » de Molière est intemporel et toujours d’actualité, il fallait que cette création se passe de nos jours, voir même un peu projetée dans l’avenir…

Pourquoi le Misanthrope VS politique ?

VS comme « version » car tous les personnages gravitent dans le milieu politique, jouent dans cette sphère du pouvoir et de l’argent où corruption, langue de bois, flatterie et médisance sont les armes utilisées encore et toujours pour grappiller une parcelle d’influence.

VS comme « versus » car Alceste prend conscience de la fatuité de ce monde politicien après la mort de son mentor qui n’était autre que le mari de Célimène, cette jeune veuve qui a réussi à se glisser dans le premier cercle des puissants grâce à ses charmes , sa jeunesse , son ambition et son esprit manipulateur.

Après avoir consacré sa vie à cet homme en tant que spin doctor, directeur de cabinet,  et éminence grise… Alceste réalise l’ineptie et la sidérante vacuité de l’action politique et finit par en être totalement écœuré. Il tente de rallier Célimène à sa cause avec cet ultime espoir de retrouver l’amour des humains à travers elle.

Les marquis, valets et proches sont autant de conseillers en communication, à l’économie, à la justice et autres experts stratégiques qui continuent leurs gesticulations ridicules autour du pouvoir, alors qu’à l’extérieur la pauvreté et la misère font rage. Dans cette vision moderne du Misanthrope les vers de Molière seront respectés intégralement.

Dès la première lecture, rires et complicité, et envie d’y être déjà, de faire vivre cet art magique… Le Théâtre !

Distribution

Mise en scène et adaptation : Claire Guyot

Assistante de mise ne scène : Anne Rondeleux

ALCESTE : Pierre Margot

CÉLIMENE : Julie Cavanna

PHILINTE : Emmanuel Lemire

ORONTE : Edgar Givry

ÉLIANTE : Nastassia Girard

ALCASTE : Benoît du Pac

CLITANDRE : Denis Laustriat

ARSINOÉ : Annick Roux

Dans ce projet qui se monte en toute indépendance, le public peut devenir partenaire, mécène, acteur économique par Kisskissbank, le théâtre a toujours eu besoin de mécènes, jadis Molière était financé par le monarque, aujourd’hui le peuple est aussi un partenaire potentiel, et essentiel de la culture. A quoi ça sert la culture ? Voilà le point de vue de Winston Churchill en des temps largement aussi compliqués qu’aujourd’hui, quand on lui a demandé de couper dans le budget des arts pour l’effort de guerre, il a répondu : « Alors pourquoi nous battons-nous ? »

Détail du financement

Décors: matériaux, fabrication et main d’oeuvre et salaire du décorateur: 13.000 euros

Costumes: matériaux, fabrication et salaire de la costumière: 6.000 euros

Accessoires: location et achat (tablettes, smartphone, ordinateurs et divers): 1.500 euros

Contreparties et frais KissKissBankBank: 1.500 euros

Si les participations dépassent les 22 000 euros, le surplus de la collecte servira à financer une partie de la communication: Affiches, flyer mais aussi promotion affiches dans le métro, les colonnes Morris, les publicités dans les journaux spécialisés, Officiel du spectacle, Pariscope, et toutes autres formes de support.

Pour aller participer à la création de ce spectacle c’est là !

Theatre-Vingtieme-8d51f

Et ce sera au Vingtième Théâtre à Ménilmontant

du 17 Mars au 8 Mai
du jeudi au samedi à 21h30 – dimanche à 17h30

 

%d blogueurs aiment cette page :