Tag Archives: Camélia Jordana

Suivez Chloé, Camélia et Laurent ..

17 Mai

Le 15 juin prochain est annoncé un concert aux Trois Baudets, en soutien au Gisti (Groupe d’information et de soutien des immigré.e.s) avec Chloé Lacan et LOST (nouveau projet de Camélia Jordana et Laurent Bardainne de Poni Hoax).

Au programme :

Chloé Lacan- Ménage à Trois
Le trio est polymorphe et passe d’un instrument à l’autre, tissant des univers musicaux délicats et puissants avec une complicité jubilatoire.
Chanter la mort en dansant, mêler le Blues et l’Opéra, susurrer du Chopin hurler de rire pour faire la nique au temps… Chloé Lacan ne s’interdit rien. Sa plume est à fleur de peau, d’une poésie océanique ou trempée d’acide tendre, elle a du frisson dans la voix et la scène chevillée au corps.
Laissez-vous embarquer dans cette tempête musicale, l’humour en bouée de sauvetage.

LOST ( Camélia Jordana et Laurent Bardainne)
Au lendemain d’attaques terroristes et d’émeutes à Baltimore, au cœur de la crise des réfugiés et à la veille d’élections présidentielles, LOST témoigne de nos émotions. LOST défend l’idée que ce vivre ensemble nous sauve de nos peurs et questionne le climat anxiogène de notre époque.
Camélia Jordana & Laurent Bardainne délivrent un message de paix (ré)conciliant les identités multiples de la France d’aujourd’hui, avec des textes chantés en français, anglais et arabe, écrits par Camélia sur des compositions de Laurent.
Laurent né en Bretagne et Camélia, petite fille d’immigrés et née dans le sud de la France, montrent que la bienveillance, le partage et le mélange des cultures amènent à une riche mixité de passion, de générosité et de curiosité de l’Autre.

Voici le lien vers l’évènement facebook :
https://www.facebook.com/events/290819391354502/

Anne Léomold

Publicités

Festival de Marne, Geneviève, Jérémie et Camélia.

18 Oct
Photos ©NGabriel

Photos ©NGabriel

Enfin Jérémie Bossone sur une scène à sa dimension… En attendant le St Jean d’ Acre, ou l’Olympia , le Sud-Est-Théâtre à Villeneuve St Georges lui a fait une ovation grandiose. Le plateau était relevé, coloré, et d’ailleurs pour la couleur, il y eut une avant première partie avec la très expansive Geneviève Morissette, qui a décidé de se marier avec la Morissette robe AAA-retFrance, en bloc. Elle a déjà la tenue ad-hoc, il est donc conseillé aux prétendants potentiels de se vêtir en conséquence lors de ses prochains spectacles. A part ça, mademoiselle Morissette ne fait pas dans la chansonnette guimauve, elle est là pour gueuler sa vie, dans la trace de Diane, Lynda ou Dan (Bigras) en rock ou en mélo-drame touchant, femme dynamite, attention aux tièdes amants, ils vont avoir chaud aux oreilles.

Bossone Villeneuve Conquête AAJérémie Bossone arrive en trio, avec Benjamin le frangin, et Daniel Jéa. Dès sa première chanson, « Rien à dire » il est évident qu’il est plus dans la filiation de Jacques Debronckart, on le dit chaînon manquant entre Brel et Noir Désir, c’est pas faux, mais ce serait Brel avec la guitare de Jimi Hendrix et Noir Dèz avec les textes d’un Chandler, ou Fajardie, s’ils avaient fait des chansons … En quelques minutes il embarque un public subjugué dans ses carrousels d’univers borderline, ces paumés magnifiques, personnages baroques, tragi-comiques, démesurés, ces héros de la déglingue qui jettent leur parachute avant de sauter, car il y aura bien un ange qui passera pour les attraper au vol… Et parfois, un ange passe… Parfois.

Dans ce public très mélangé, ce fut pour beaucoup une révélation majeure. La durée de cette première partie limitait le répertoire, ce qui permettra de découvrir sur l’album « Gloires » des moments rares, comme Der Lieermann, ou Le cargo noir, (très noir intime) .

Jérémie Bossone sera très prochainement dans les Chroniques Lycéennes du Prix Charles Cros.

Camélia Jordana AAA-001retEt puis voici la vedette de la soirée, Camélia Jordana. D’abord il y a cette voix unique de jazzeuse naturelle, pas besoin de « vibes » surjoués pour faire passer la « soul »… Et après l’incandescent Bossone, Camélia Jordana charme en Shéharazade qui nous invite à la suivre dans ses contes musicaux, ses envoûtements délicats, en alternance avec des séquences aux rythmes puissants. Pas bruyants, pas d’agitations stériles, on pense à Nino Ferrer, avec son groupe et le sax de Manu DiBango, passant de l’échevelé Téléfon, à la sensible Rue Madureira. Il y a cette qualité musicale dans le spectacle de Camélia Jordana, il y a le raffinement des ambiances à la Léonard Cohen, ballades limpides décorées d’arrangement sophistiqués, dans le bon sens du terme, travaillés finement. Un signe qui ne trompe pas, plusieurs fois dans la soirée Camélia Jordana a enchainé deux ou trois chansons sans que le charme soit rompu par les applaudissements. Très à l’aise, sans effets artificiels, elle a parfaitement mené le show bien entourée de 5 musiciens (dont une musicienne multi instrumentiste et vocaliste) et conquis le public dont une bonne partie découvrait les artistes présents pour de bon. Il faut souligner que le Festival de Marne remplit très bien son rôle de découvreur, dans les spectateurs, beaucoup ne connaissaient pas du tout les artistes invités – à part le nom de Camélia Jordana- et ils sont repartis emballés, enthousiastes de ces trois découvertes.

C’était le 9 0ctobre à Villeneuve St Georges.

Et pour quelques images de plus,

Montages CaméliaBossoneNorbert Gabriel

Festival de Marne vendredi 9 Octobre, Jérémie Bossone, Camélia Jordana

29 Sep

Bossone AAAA main tendue 16-01-2015 22-54-13Jérémie Bossone, une des plus fulgurantes révélations de ces dernières années dans le monde de la chanson, celle qui marie la force des mots chargés de TNT aux musiques nourries d’alcools distillés façon Apollinaire. Que ce soit en solo, en duo, ou en trio, Bossone uppercute et séduit le public qui a envie d’autre chose que de chansons sans calcium.*

Tout sauf l’indifférence, ce que démontre une éminente critique de Télérama, qui termine sa chronique par :  Jérémie Bossone s’emballe, avance sans se cacher entre flammes et cendres… La fièvre et la liberté semblent l’animer. Précieux moteurs . ( V.L)

Dans cette soirée, Jérémie Bossone sera en trio. (Avec Benjamin Bossone, et Daniel Jéa) Vous trouverez facilement sur le net quelques chansons à découvrir, si ce n’est pas fait, en attendant, je vous propose celle-là…

(avec Benjamin Bossone)

CaméliaC’est Camélia Jordana qui fera sa nouvelle star. La plus intéressante et la plus originale de toutes les créatures chantantes issues de télécrochets. Dès le début, Camélia Jordana surprend et séduit par ses variations vocales jazzy qui apportent un ton nouveau dans le convenu de la production habituelle de ces concours.

Ensuite, évitant l’écueil des fabricants industriels de chansons bien formatées prime time télé, c’est plutôt vers des créateurs comme BabX qu’elle évolue avec bonheur.

Et les voilà tous les deux, ne nous privons pas,

Ça se passe le 9 0ctobre à Villeneuve St Georges, pour la programmation totale du festival, c’est là : http://www.festivaldemarne.org/index2013.html

*Pour la chanson sans calcium, voilà ce que c’est, l’exact inverse de ce que propose cette soirée…

Norbert Gabriel

Festival de Marne 2015

27 Sep

Fest Marne

Presque 30 ans, c’est la 29 éme édition de ce beau festival qui offre une ribambelle de spectacles pour tous les goûts et pour tous les âges. Du 1 er au 17 Octobre, 21 villes du département invitent plus de 70 artistes.

  • Ceux qui cultivent les mots pour les faire chanter francophone: Dominique A, Camélia Jordana, Stephan Eicher, Bastien Lallemant, Oxmo Puccino, Dick Annegarn, Louis Chedid, Miossec, Albin de la Simone, Brigitte Fontaine La Grande Sophie, Jérémie Bossone, Abd Al Malik, Liz Van Deuq, HK et les Saltimbanks …
  • Ceux qui explorent les musiques métissées et plurielles : Orange Blossom, Flavia Coelho, Zoufris Maracas, Soviet Suprem, Bratsch, qui fait en 2015 sa dernière tournée, Souad Massi …
  • et du rock, et les refrains des gamins, des débats, des expos,

Attention, il y a plusieurs spectacles qui sont complets depuis quelques jours, voire quelques semaines, il est donc urgent d’aller voir tout le programme, sur le site du festival, les lieux, les dates, l’itinéraire, tout y est.

Voir ici: http://www.festivaldemarne.org/index2013.html

ImpressionA suivre aussi les actions et animations de la JIMI

SALON – DÉBATS – EXPOS – CONCERTS – SHOWCASES

La JIMI est le rendez-vous annuel des indés et de l’autoproduction. Elle met en valeur tous ceux qui, avec beaucoup d’énergie et de créativité, renouvellent et soutiennent la musique. Salon, débats, expos, concerts, showcases et concerts feront se rencontrer activistes, public et musiciens.
La JIMI est l’occasion de réfléchir et de faire le point sur les solutions et les modes alternatifs d’accompagnement, de production et de diffusion des artistes.

Le vendredi 09 et samedi 10 octobre circulez librement entre les différents lieux de concerts (Hangar, Tremplin et Théâtre Antoine Vitez – programmation ci-dessous) grâce au pass à 10€ par jour.
Le samedi 10, profitez gratuitement du salon à l’Espace Robespierre (Ivry-sur-Seine) pour vous informer et rencontrer les indés.
Informations complémentaires : www.jimifestivaldemarne.org

Premier rendez-vous, le 1 er Octobre avec Dominique A.  à Vincennes, mais c’est complet depuis pas mal de temps…

A vos agendas…

Norbert Gabriel

%d blogueurs aiment cette page :