Lili&Thierry et moi et moi …

7 Mar

Novembre 2008 Olympic Café Paris 18

Qui ai-je poursuivi de mes assiduïtés photographiques pendant 12 ans dans plus de 15 salles parisiennes, et parfois plusieurs fois dans le même Ciné13/Théâtre Lepic.. De l’Olympic Café, au Lavoir Moderne Parisien à l’Olympia en passant par le Limonaire et le Café de la Danse, l’Espace Jemmapes, la Boule Noire et les Trois Baudets, le bateau El Alamein et le Zèbre de Belleville, l’Européen, le Musée des Arts forains…

La réponse est dans la photo … Je suis amoureux de ces deux-là, de leur talent qui rend heureux les spectateurs qui les suivent ou les découvrent. Et ça a commencé en 2008 …

Nov 2008 Revue web Le Doigt dans l’Oeil.

Il en est des spectacles comme ces arrêts de train, dans un gare inconnue, où on passera un moment agréable, mais assez vite oublié. Et puis, il y a les étapes qui marquent le souvenir d’un cachet particulier, d’une tendresse ou d’un bonheur qui restent vivants, brillants. Qui continuent à scintiller sans éclipse. Comme cette soirée à l’Olympic Café, avec Lili Cros et Thierry Chazelle. Ils me rappellent un proverbe italien «un plaisir partagé est-il un demi-plaisir ou un plaisir double ?» ici le plaisir double est multiplié par celui de chaque spectateur, et ça donne un résultat impressionnant. Pas besoin d’un maelstrom d’instruments sur-amplifiés pour envoyer une énergie revitalisante, de beaux textes, des musiques de qualité, et deux artistes qui jouent, à tous les sens du terme, leur double plateau mélangé. A tel point qu’on a du mal après cette soi-rée, à les imaginer séparés, je veux dire en spectacle solo. Mais c’est possible, ils le démontrent avec leurs deux albums qui sont disponibles depuis quelques jours, avec une vidéo très drôle, qui a emballé les internautes, la preuve : Ce petit film a été classé dans le Top You Tube des vidéos musicales. La semaine de sa mise-en-ligne, elle a atteint le 23e rang mondial, pas mal pour une première vidéo faite en WebCam !Leur parcours a été exploré (en partie) dans un entretien (voir LDDLO N°20 Avril 2008 pages 27/28/29 ) où l’on peut vérifier que tout est atypique dans leur démarche, mais avec une belle série de bonnes idées, innovantes, on trouve un public, on réinvente son métier de saltimbanque en oubliant les sentiers rebattus, en explorant et proposant de nouvelles voies, avec un zeste d’audace, et en faisant confi ance au public ( par exemple, envoyer un album que le destinataire payera si ça lui plait, étonnant, non ? si vous pensez que le music-hall est sclérosé, et englué dans des vieilles habitudes usées, je vous invite à aller voir cet entretien, c’est passionnant.) Et bis repetita placent, comme disait Jules Cesar à Cléopatre (un autre duo célèbre), on les retrouve, Lili et Thierry, pas Jules et Cléo, début décembre au Lavoir Moderne Parisien, rue Léon, à deux pas et demi de Château Rouge pour les habitués du Métropolitain.

Norbert Gabriel

 

Lettre de madame de Sévigné,

De Marie Rabutin-Chantal de Sévigné, à ses aimables amis de France et de Navarre, le 14 Janvier 2016

Mes biens chers et tendres amis,

Je m’en vais vous conter la plus délicieuse des soirées qu’il m’a été donné de vivre en notre bonne ville de Paris. La plus charmante, la plus musicale, la plus spirituelle, la plus réjouissante, la plus enthousiasmante, la plus amimusicale, la plus aimable, j’en suis toute ébaubie d’émerveillements, et je veux vous en entretenir séance tenante afin que vous puissiez, vous aussi, vous en régaler.

Suite ci-après clic sur la scène –>

 

Avec quelques pages retrouvées ici ou là, il me semble voir une certaine constance dans mes verbiages, ils sont comme qui dirait « hip hip hip hourra » dans toutes leurs aventures musicales, et pour clore, provisoirement les chroniques de louanges, une photo, un peu coup de bol, à l’Olympia,

Et pour quelques pages de plus retrouvées dans les tiroirs, fautes de frappe vintage ..

 

Et c’est en photos, au fil du temps qu’on les retrouve…  Peau neuve ou pas, ils restent toujours aussi lumineux.

 

Les mercredis au Théâtre Lepic et un peu partout en France, demandez la feuille de route

Clic sur la roulotte–>

 

 

 

 

Lis, persiste et signe, Norbert Gabriel

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :