Michel Korb Lemarque à l’Essaïon..

3 Mar

 

Dans les chansons de Francis Lemarque, on trouve toujours en filigrane le regard malicieux et tendre d’un gavroche de la rue de Lappe, jamais résigné, il ne capitule jamais devant les arias du quotidien, et les escamote d’un revers de casquette parce que demain est un autre jour, et le début de quelque chose qui pourrait être bien. Quand il voyage c’est pour rendre visite à son copain d’Pékin, et moi, du haut de mes 10/11 ans, j’ai visité Pékin avec lui. Pas mal d’années plus tard j’ai refait ce voyage, sans nostalgie doucereuse, avec Michel Roland et Romain,  comme avec des copains de cour d’école, ou de parties de billes, qui ont chanté et joué avec cette grâce dépouillée de tout artifice, pour mieux entendre les mots et la musique… L’accordéon et l’accordina de Romanelli, la guitare de Vuillemin se sont fiancés pour mettre le juste décor musical, pour illustrer avec tendresse et sourire ces paysages du Paris de légende, de Prévert et Doisneau… ou de Paul Grimault (Le Roi et l’oiseau) ou de Trauner tant les belles lumières composaient des tableaux colorés d’une qualité rare, en parfaite harmonie avec le lieu..

Dans cette série de spectacles qui vous attendent les lundis et mardis jusqu’au 24 mars, un inédit, une chanson de Francis Lemarque pour le film Alexandre le bienheureux, et rappel gourmand, si j’ose dire, la chanson de Romain Didier , «Chante moi Mathilda.. » Salut monsieur Romain,

Michel Korb raconte Francis Lemarque en quelques anecdotes qui esquissent bien l’homme profondément humain, et il le chante avec ce talent des bons interprètes qui mettent en avant les chansons, sans effets inutiles, la voix est impeccablement posée sur ces chansons-cinéma qui font surgir une farandole d’images de Paname d’hier dont il reste des traces, au moins dans la mémoire du vent …

Pour le beau duo guitare accordéon vous en avez un aperçu ici

 

et quelques anciens y trouvent un écho de Crolla et Balta accompagnant Montand..

Et valsez avec Mathilda … pour remercier Francis Nathan Korb Lemarque …

Avec toi Paris a d’la voix
Y’a pas un bal Musett’ où elle ne chante pas
Avec toi les accordéons
Ont tous une fossette au milieu du menton
Si t’as chanté plus les faubourgs
Que les rues de Passy ou celles de l’Opéra
C’est qu’on y parle mieux d’amour
Et qu’le coeur de Paris n’est pas là ou l’on croit

 

 

Et pour quelques photos de plus,

C’est à l’Essaïon, à 19H 15 précises, on réserve ici–>  clic sur le rideau

 

 

 

Norbert  Gabriel

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :