Nougaro, Brassens se livrent ..

11 Nov

 

Pour bien comprendre les gens, le mieux est d’écouter ce qu’ils disent. ( Pierre Dac ).

Et aussi ce qu’ils chantent, ou écrivent. Voici donc deux livres de notes de Claude et Georges, parus récemment, et qui peuvent faire un cadeau possible quand il est temps de (se) faire un cadeau. Et c’est original, un objet autonome, sans pile, sans wifi, sans connection, ça peut surprendre…

Nougaro :

« Mes chansons sont construites comme un petit film ; j’essaie que, dans mes chansons, il y ait une qualité visuelle, que l’oreille devienne un œil. »

« Ce qui swingue, c’est ce qui fait balancer l’âme, et non pas le cul. »

« Je ne fais pas du divertissement, je fais de la récréation ou de la re-création. Je n’ai pas l’intention de faire passer une heure agréable à madame la sous préfète pour qu’elle aille croquer un petit four sonore. »

« Je veux avoir à faire à des artistes, c’est-à-dire à des hommes qui ne songent point à vous endormir mais à vous réveiller. »

« Quand on parle d’arbre, immédiatement le chêne Brassens pousse. »

Brassens

« J’aime la musique ? J’ai appris à l’aimer par la chanson, parce que la chanson c’est la forme de musique qu’on avait dans les milieux ouvriers. »

« Dans la chanson je m’octroie tous les droits. Dans la vie c’est pas pareil. »

« Mon univers se modifie à chaque instant, autour d’une femme, une fleur, un arbre .. »

«  Ma guitare est une sorte de tam-tam nègre. »

« Solitaire comme dit l’autre mais solidaire. » »

«  Si tous les êtres avaient un esprit de tolérance, la liberté irait de soi. »

« Je parle de Dieu parce que j’ai été élevé par une mère catholique, mais je ne crois pas en Dieu. »

«  Il suffit que j’aie aimé quelqu’un pour qu’il soit vivant jusqu’à ma propre mort. »

«  La musique a une importance capitale, une chanson plait surtout en fonction de sa musique. »

« La musique quand elle est belle donne aux paroles une dimension qu’elles n’ont pas. »

« La chanson en art mineur ? Il y a des chansons mineures, voilà tout.

A travers ces quelques mots choisis dans les 310 pages de ces deux livres c’est une sorte de radioscopie personnelle qu’on peut faire,en trouvant dans les mots et pensées de Nougaro et Brassens ce qui nous ressemble, ou ce qui ressemble à l’image que l’on se fait de ces deux troubadours, le troubadour étant à la fois un chroniqueur et un poète.

– Pour Nougaro, c’est au Castor Astral, par Laurent Balandras et Jean-Paul Liégeois

– Brassens au Cherche Midi par Jean-Paul Liégeois.

Pour rappel, l’excellent Kaléidoscope de Gilbert Laffaille, voir ici : clic sur le livre –>

 

et le dernier numéro de Je Chante, avec un dossier Michel Legrand exhaustif.

Le site c’est là dessous,

 

 

 

 

 

 

Norbert Gabriel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :