Archive | 16 h 49 min

Retour du groupe bordelais Leitmotiv sur les scènes

23 Sep

Samedi 7 septembre le forum des associations de Mérignac, près de Bordeaux, se clôturait en musique par un concert du groupe Leitmotiv [ voir ICI ] qui remontait enfin sur scène après une longue période d’absence, parsemée d’épreuves autant humaines que logistiques, et tourmentée de remises en causes. Après plusieurs remaniements et départs de musiciens, le chanteur et parolier Pierre Estenaga a pu stabiliser une nouvelle formation réduite, avec Roman Roumovsky à la guitare, Clément Leclercq à la basse et Yohan Leyney à la batterie, apte à perpétuer intacte l’identité du groupe, et en développer et acérer la griffe qui harponna mes oreilles il y a plusieurs années déjà avec son premier album « Les temps dansent ». Truffé de chansons qui insufflaient un vent de singularité, de par l’accord d’une proposition musicale recherchée en même temps que référencée et d’une écriture poétique ciselée alliant savamment l’esthétisme sonore des mots à l’exactitude d’une pensée pleine de sens, l’album ouvrait une brèche promettant au groupe une route lumineuse.

Mais toute route étant éclairée de lumière et obscurcie d’ombres aussi, Leitmotiv, bien que s’accrochant au cap fixé, eut à connaitre les tempêtes qui secouent, renversent et parfois même achèvent l’histoire de tant d’autres formations, et à donner l’impression de devoir repartir, à plusieurs reprises, de zéro ou presque. Pour autant l’obstination jette souvent les semences de fruits délicats, et Pierre Estenaga n’en étant pas dépourvu, c’est après quatre mois de répétitions à peine avec ses compagnons, que j’ai retrouvé l’immense plaisir d’entendre à nouveau rugir ces chansons qui m’avaient interpelée, embarquée, et accompagnée aussi avec la saveur propre à ces morceaux, qui sont de ceux dont on réalise avec le recul qu’ils font partie de la bande musicale de notre vie et trainent à leurs notes et leurs paroles les souvenirs et les bouts de nous-mêmes qui s’y sont accrochés.

Ce concert de retour sonnait donc comme une sortie de tunnel pour Leitmotiv qui profita du moment pour interpréter certains titres de son album (« Los Desesperados », « Des tracés, des contours », « Les temps dansent », « L’échappée belle ») et aussi de l’Ep « Faites vos jeux » sorti à sa suite (« Entre ciel et terre », « Faites vos jeux », « Dolorosa »), mais également pour s’avancer d’un pas dans l’avenir immédiat des prochaines créations. Des références musicales évoquées, et d’ailleurs assumées sans quiproquo de longue par le chanteur, une se fit plus que perceptible, même particulièrement -et volontairement sans doute- flagrante, au cours de l’interprétation du titre « Dolorosa » : celle du groupe Eiffel, tant en fermant à peine les yeux, on imaginait sans peine Romain Humeau derrière le micro. Ce télescopage inévitable des figures des deux artistes agita un petit instant extatique en signe de clin d’œil. Et à en juger par les réactions du public, peu nombreux furent ceux –d’ailleurs y en a-t-il eu ?- à s’encombrer de considération pour la modestie des conditions sonores du moment, bien compréhensible dans le cadre d’un concert pour un forum associatif gratuit, et qui finalement importe si peu, lorsque les émotions naissent, se rencontrent, se partagent et résonnent au cœur, y laissant un enthousiasme persistant et y gravant un souvenir heureux : celui du bonheur du public à renouer avec l’aventure d’un groupe, et réciproquement du bonheur des artistes à renouer avec la scène et le public. Les échanges de sourires en abondance jusqu’au rappel en disaient long sur la sincérité des sentiments de tous, comblés de ce retour et impatients de retrouver Leitmotiv sur les scènes girondines très bientôt à nouveau.

Prochaine date : vendredi 8 novembre à La Voute (Bordeaux) avec le groupe Cent Détresse

 

Miren Funke

photos : Carolyn C (2, 3, 6, 7), Miren (1, 4, 5)

liens : site : https://www.leitmotivofficiel.fr/

Facebook : https://www.facebook.com/leitmotivofficiel/

Bandcamp : https://leitmotivofficiel.bandcamp.com/album/faites-vos-jeux

%d blogueurs aiment cette page :