Dernière rentrée ?

10 Sep

Rien à ajouter à ce texte de David Desreumaux
et que ça fluctuat nec mergitur

 

Voilà, la rentrée est derrière nous. Ou presque. Pour Hexagone, ce n’est pas tout à fait vrai, nous bouclons tout juste notre numéro 13 qui esquisse notre quatrième année de parution de la revue. Une belle aventure, de plus en plus difficile à tenir, comme je le mentionne dans l’édito de ce numéro à paraitre le 22 septembre. Cependant, on poursuit, mais jusqu’à quand ?

En effet, après trois années et douze numéros trimestriels de près de deux cents pages au compteur, la revue Hexagone s’est installée dans le paysage de la presse musicale écrite et nous pouvons nous enorgueillir de recevoir félicitations et encouragements au quotidien. Tout cela se fait au prix d’un acharnement insoupçonnable, car nous sommes bien incapables financièrement de créer les emplois (communication et administratif) indispensables au bon développement de notre activité. Le nombre d’abonnements est relativement stable mais insuffisant (il nous faudrait enregistrer un millier de nouveaux abonnés pour assurer notre avenir), quant à la régie publicitaire, ses revenus s’étiolent de numéro en numéro…

Dessin de Piérick paru dans le numéro 12 de la revue – Reproduction interdite

Depuis le lancement de la revue, la publication papier – sous cette forme proche du livre – est notre priorité, hélas au détriment du site, nous en dressons le constat. Nous savons que l’ère du « tout gratuit » a fait d’importants ravages dans le milieu de la presse et continue de faire tomber les titres, les uns après les autres. Mais cette ère du « tout gratuit », du numérique notamment, représente la donne d’aujourd’hui et l’on ne peut s’y soustraire. Le constat que j’évoque plus avant fait apparaitre également que nous priver de publications sur le « canal numérique » met sérieusement en péril la vie de la publication papier. C’est la raison pour laquelle, nous avons décidé de reprendre une activité régulière sur le site Hexagone, en publiant certains articles issus de la revue, ainsi que du contenu inédit. Nous donnerons, sur www.hexagone.me, la priorité à l’actualité par le biais de vidéos, de brèves pour informer de sorties que l’on pense valoir le déplacement, pour notifier les parutions d’albums, etc. mais nous publierons également portraits et entretiens inédits comme nous le faisons dans la revue, avec pour le site un format plus court, adapté à la lecture en ligne.

Nous espérons que ce trafic cybernétique mènera de nombreux visiteurs vers la page de la boutique afin de commander la revue dans sa version papier, seul moyen pour que l’aventure Hexagone (revue et site) continue au-delà de l’été 2020, date à laquelle nous déciderons de la poursuite ou non de l’activité.

Pour l’heure, je vous invite à flâner au long de nos pages virtuelles et à apprécier les dernières publications d’albums, de reportages, d’entretiens et de portraits. Nous vous laissons découvrir notre nouveau logo, épuré à l’image de la nouvelle formule de la revue qui arrive bientôt et dont nous vous dévoilerons la couverture d’ici une dizaine de jours. Profitez de votre visite pour vous (ré)abonner si vous ne l’avez pas encore fait, c’est pile le bon moment. Nous en profitons, quant à nous, pour vous remercier de votre soutien d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

Nous vous souhaitons une bonne rentrée en chanson !

 

David Desreumaux

Publicités

Une Réponse to “Dernière rentrée ?”

  1. GUYOT PASCAL septembre 10, 2019 à 22 h 13 min #

    Comme ce serait regrettable! Ils nous ont fait découvrir tant d’Artistes de talent mais trop rarement diffusés sur les Médias officiels…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :