Rencontres Marc Robine, dimanche 14 juillet 2019

16 Juil

                

chambon.pngChambaron-sur-Morge est une commune nouvelle, 4 ans, qui regroupe les deux communes de La Moutade et de Cellule. Et c’est à l’extérieur d’un bistrot du pays qu’on se retrouve , Le Caveau du Fort, pour un repas-spectacle avec un jeune chanteur québécois résidant à Dijon, Simon Goldin. 

Le Caveau du Fort, un lieu bien sympathique, où l’on mange une excellente cuisine :

Tout au long du long repas, entre chaque plat, Simon Goldin, jeune quadragénaire québécois d’origne, grand voyageur, cheminant à la découverte des gens, de leurs coutumes,  chante avec une belle énergie, et un accent québécois qui fait penser à Richard Desjardins, c’est avec humour qu’il chante des chansons graves sur le travail, la famille, la prostitution, la pauvreté, l’amour, les laissés pour compte, chansons nées au cours de ses migrations. Des textes poétiques bien tournés, accompagnés par une guitare qui s’est frottée à l’univers musical  de tous les bars souterrains de Montréal, où il écrivait aussi ses textes. Ces bars qui lui ont aussi fourni une belle galerie de portraits. Le wâbo, qui se déplace de village en village, colportant les nouvelles, un peu rebouteux : On l’asseyait sur un banc-coffre, le banc du quéteux, on lui retirait ses vêtements pour les laver, 

Miss Patchouli : Qui a dit que les hommes n’ont pas de cœur / Les hommes sont sensibles aux colliers de fleurs / Miss Patchouli m’a piqué de son aiguillon / Mais le patchouli, ben ça sent la désillusion… Le menuisier et autres corps de métiers : Le menuisier qui aime sa femme / Lui ramène un beau bouquet de planches...

Une barmaid, Le pêcheur, ou un prisonnier, un dealer : Cellule 47 , ou des personnages de séries télévisée, comme Laura Ingalls : J’ai tant aimé Laura Ingalls, etc… Il chante aussi des chansons de son album : Place Saint-Henri, 16 chansons liées par un fil rouge racontent les errances d’un jeune montréalais, un album où sa voix est accompagnée de guitares, et d’une contrebasse. Ambiance folk country, ambiance canadienne pour chansons françaises. Toutes les chansons sont de lui, sauf Putain c’que j’m’aime qui est de Sylvain Asselot et Félix Lobo. Très enlevée et très drôle cette chanson :

J’suis un vieux couple à moi tout seul / Mais c’est pas tous les jours facile / Parfois j’me fais la gueule / Putain que j’m’aime / Voilà ma seule vérité / Je reste fidèle à moi-même…

Simon revient chanter, entre chaque plat, en disant On a bien mangé, il en manquait pas...
Il fait chanter tout le monde avec une chanson de Jean-Pierre Ferland : Fais du feu dans la cheminée, ou Du gris, nous racontant les traditions québécoises, savez-vous ce qu’est la turlutte au Québec ? Des onomatopées chantées, la Bolduc était une très bonne turluteuse. Et comme la coutume le veut pour les artisans de la chanson, Simon vend son album à la fin du spectacle. L’album de Simon Goldin est aussi en vente à la FNAC : Sa page facebook est là —->

D’autres personnes ont chanté à ce repas, Emile Sanchis : Au cabaret de la dernière chance, La Paloma, Que faire ? De Jacques Bertin, Isabelle, v’la le printemps de Ricet Barrier, Fabrice Péronnaud a dit Le mariage d’Angèle, de Guy Bontempelli, et un poème de Victor Hugo : Bon conseil aux amants : on a chanté  la Ballade des dames du temps jadis, de Villon et Brassens, Trois petites notes de musique, Gérard Brun a chanté, Clodi Clodo de Nougaro, Agnès Mollon Pour le patron / Moi aussi, de Brigite Fontaine, entre autres. Le temps passe vite, c’est le moment de dire à ce soir pour ceux qui vont au bal à Ennezat, bal en plein air 100% chansons françaises, et au revoir pour les autres. 

Voilà, 12 jours bien remplis, dans cette belle région de Riom-Limagne-Volcans, où nous avons été à la rencontre des gens du pays, venus très nombreux à tous les spectacles. J’ai la tête encore pleine de  mots, de chansons, d’étoiles, il me reste à écouter tous les albums glanés au cours de ces rencontres, pour faire durer le plaisir, lire le livre de contes de Gilles Servat, et feuilleter mon Hexagone. Le spectacle vivant continue, un peu partout en France, bel été à tous. 

Danièle Sala

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :