Fabienne Desseux est « Virée! »

26 Avr

virée couv db 25-04-2019 14-03-39.JPGÇa peut arriver à tout le monde… Dans les salons où babillent les pontifes énarquisants, on dit « disponible en recherche d’emploi » dans le peuple plus radical et synthétique, on dit plutôt « chomdu »…

Donc il peut arriver , un jour ou l’autre que vous découvriez cette situation dont on sort rarement indemne. Dans cette hypothèse proposons une stratégie selon le principe biens connu de Végèce, (in Epitoma Rei Militaris) , Si vis pacem para bellum... En gros, visse les boulons avant de partir au boulot. (traduction libre) ..

Et pour ce faire, procurez-vous vite fait le bréviaire des néo chomistes, « Virée ! » de Fabienne Desseux, 227 épisodes en 19 mois d’un journal sur le blog qu’elle a ouvert sur un réseau bien connu.

Au fil des jours, on découvre les arcanes du parcours d’obstacles qu’est une « recherche d’emploi » quand il est vain de traverser la rue, comme n’importe quel pékin aventurier naïf. Et on se passionne pour les expériences de cette battante qui n’abdique jamais, qui témoigne au jour le jour avec un humour teinté d’acide, une autodérision salutaire, cruellement lucide et avec un style dru que n’aurait pas désavoué Audiard dans ses élans lyrico-rageurs…

Tout est parfaitement documenté sur les palinodies et aberrations des différentes officines qui prétendent remettre l’égaré du boulot dans le droit chemin du salariat bien encadré. Mais le cadre en question devient de plus en plus incertain. Si en plus on est une femme, on cumule le jackpot des malus qui vous entr’ouvrent le placard des « incasables en quête d’un job illusoire ».

Même si la marcheuse de fond a remplacé l’escarpin mondain par la chaussure de marathon, c’est jamais gagné. A lire ce protest song de la chômeuse de province, -pourtant c’est beau, Nevers- on se marre beaucoup, comme dans un film de Mocky, le rire est parfois grinçant, le topo pas rigolo, mais on se dit qu’on aura des munitions quand un jupitre quelconque de la start up nation évoquera les chômeurs qui se payent des vacances aux Bahamas avec leurs indemnités.. On n’est pas dans la situation fillonesque d’un élu désavoué dont les revenus ne réduisent pas drastiquement le caviar quotidien. Et si dans l’entourage, quelque hurluberlu pontifie qu’on trouve toujours du travail quand on veut vraiment, dites lui de revenir quand il aura lu « Virée ! »

Paru en Avril 2019, en poche, 7 € pour 411 pages dans « Histoire et documents  Editions De Borée» c’est un indispensable dans la bibliothèque sociale du XXI ème siècle …

Et je le redis, c’est un régal à lire. Envers et contre tout.

That’s all folks !

Norbert Gabriel

 

Vous pouvez aussi retrouver  Fabienne dans le Huffpost –>

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :