La méthode Sisik…

7 Jan

Je suis souvent à contretemps. Je loupe des coches.

Par exemple, j’avais raté La méthode Sisik, arrivé pourtant en librairie il y a plus d’un an. Mais il est toujours temps de parler d’un livre, s’il est bon et surtout un tant soit peu réjouissant. Là, c’est franchement le cas.

L’auteur, Laurent Graff, nous propose trois nouvelles autour du temps. Du temps et des hommes. Des robots aussi. D’un futur éloigné… déjà si proche de la réalité qu’on peut le toucher du doigt. Et puisque qu’on y est – pour ne pas faire simple – les trois textes n’apparaissent pas dans l’ordre chronologique naturel. Cela ne nuit pas aux récits ; bien au contraire. Le temps tourne, boucle, s’allonge ou se rétrécit. Il nous enferme ou nous libère. Le bouquin de Graff, aussi.

Grégoire Sisik est un retraité qui va bloquer les aiguilles du Temps. Avec méthode il va stopper la course de l’horloge et décider de vivre, chaque vingt-quatre heures, une journée unique et reproductible. Un temps défini qui le verra vieillir sans pouvoir le rattraper. Intéressant non ?  C’est sans doute à cause de lui que dans la première nouvelle, un homme va se trouver condamné à l’atemporalité pour cause de meurtre par méditation. Intriguant non ? Et c’est bien la démarche de Grégoire qui permettra à un groupe d’humains, dans la dernière nouvelle, de voyager durant 69 ans avant d’atterrir sur la lointaine planète Céline-231 b sans avoir pris une seule ride. Excitant non ?

Contrairement à ce que vous pensez, je ne dévoile pas grand-chose du livre de Laurent Graff. De tous temps, le Temps nous a fascinés. Figé ou filant, il est notre pire ennemi. Avec Graff, nous apprenons simplement à nous mesurer à lui.  Pour vous donner deux-trois pistes supplémentaires, sachez que l’auteur nous parle de capteurs de pensée, de la Citroën DS, de l’année 2149, de Lino Ventura, de promenade, de robot narrateur deuxième génération ou même de Xavier Dupont-de-Ligonnès.

Enfin, et histoire de vous appâter définitivement, voici les toutes premières lignes de La méthode Sisik :

 J’ai tué ma femme et mes trois enfants. A plusieurs reprises, en tout sept fois.

Laurent Graff

Après ces mots, je n’ai jamais pu décrocher !

Non vraiment, il n’est jamais trop tard pour un bon livre.

 

La méthode Sisik de Laurent Graff aux éditions Le Dilettante

 

 

 

Fabienne Desseux

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :