Arthur de la Taille, rencontre …

22 Nov

La vie d’artiste? À partir d’une question ouverte pour commencer lors d’une rencontre découverte avec un artiste dont on ne connait que l’album récent, on peut avoir d’entrée ce qui est au centre de sa réflexion sur son métier. Selon Beethoven, « Le génie c’est 5% d’inspiration et 95% de transpiration. »

Ou selon Brassens: « Sans travail le talent n’est qu’une sale manie

C’est sur cette tonalité qu’Arthur de la Taille répond spontanément à la demande: Parlez moi de votre vie d’artiste.

La vie d’artiste c’est un travail de tous les jours, se lever et travailler la guitare et le chant, pour continuer à y croire… par exemple quand je vais chanter dans un hôpital ou pour des enfants, leur chanter du Fréro Delavéga ou Dick Annegarn ou La souris verte, et tant que je suis en contact avec cette matière, je me sens bien, et ensuite à partir de ça, j’essaie de proposer des choses qui sont dans le format commercial au sens noble du terme pour que le plus grand nombre de gens puisse s’y intéresser,

Ça a commencé vers 14 ans avec la guitare, j’écoutais tous les genres de musique, avec un oncle musicien (orchestre du Splendid) puis un déménagement m’a éloigné de tout ce que j’aimais, le sport, le hockey, et un autre oncle m’a fait découvrir les musiques des années 70 et je me suis mis à la guitare, et j’ai commencé à penser en faire un métier. Une autre rencontre, à Bordeaux a été la découverte du jazz manouche, avec un savoir faire spécifique à la guitare qui m’a permis de mettre un pied dans le métier. En accompagnateur..

La chanson, j’y suis arrivé par les anciens, elle était là depuis le début, j’écoutais Trenet Brassens, et dès que je me suis senti plus libre sur le plan instrumental – c’est le moment où est arrivé Sansévérino- ça m’a vraiment donné envie de faire mes chansons. Avec ma sœur on avait monté le duo Calame…  Style duo vocal-guitare avec des chansons de tous les répertoires, des reprises, pour tourner dans les cafés concerts, Higelin, Barbara que ma sœur chantait, Nino Ferrer, des chansons personnelles, ce duo a bien fonctionné durant 10 ans, il existe toujours mais on a eu envie de se découvrir l’un sans l’autre… Chanter à deux est passionnant mais ça peut aussi enfermer… Il y a une rigueur parfois contraignante, en solo on peut se lâcher plus facilement.. Actuellement elle explore un registre anglophone … » 

La vie d’artiste finalement c’est être embarqué dans son siècle, être ouvert à tout ce qui peut donner de nouvelles pistes, dont la résultante est cet album, « Ministère des Ondes » (voir ICI )

Arthur de la Taille était aux Trois Baudets il y a quelques jours, suivez sa route balladine … Clic sur la photo …

Last but not least,   selon les dates de concerts, Arthur de la Taille  se produit dans des formations qui vont du solo au quintet

et voici son contact en contact scène : Mistiroux Productions – 09 52 57 37 82 / 06 83 58 54 51 – info@mistirouxprod.com

 

Et pour en savoir plus sur Calame Duo, c’est là  –>

 

 

 

Pour rappel, l’album est en vente partout et surtout ici.   Clic on the cat ..

 

 

Norbert Gabriel

Publicités

Une Réponse to “Arthur de la Taille, rencontre …”

  1. arthur de la Taille novembre 27, 2018 à 9 h 05 min #

    Ce fût un plaisir cette rencontre station Lamarck + Maison de la radio !! Merci.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :