Archive | 19 h 50 min

Mobilisation populaire en musique pour sauver les marronniers de la place Gambetta à Bordeaux

13 Sep

D’ancêtres gaulois ou pas -la précision ethnique a-t-elle sérieusement la moindre importance?- aux six coins de notre république, des petits villages d’irréductibles citoyens font entendre la voix de causes qui leur semblent justes et nobles. Causes bien souvent vaines et dérisoires, perdues d’avance, pense-t-on. C’est faire un peu vite le deuil de la démocratie réelle qui ne vit -l’aurait-on oublié ?- que par l’existence de contre-pouvoirs, quand les dirigeants politiques se plaisent à sculpter, parfois à coup de masse ou de hache, le visage d’une ville, d’un pays, sans tenir le moindre compte de l’avis de ses habitants.

Hier à Bordeaux, c’est en musique que des citoyens, multipliant les actions pacifiques depuis plusieurs mois pour alerter les gens, décidaient de résister, lors d’un rassemblement auquel participaient plusieurs artistes, parmi lesquels Agnès et Joseph Doherty et le chanteur David Carroll, pour sauver 17 marronniers de la place Gambetta, de l’abattage décidé par le maire. Pour raison sanitaire ? Non. Pour raison de sécurité publique ? Non plus. C’est simplement pour donner plus de visibilité à la place, et, semble-t-il, aux vitrines des boutiques que la présence des marronniers cache à l’œil du consommateur, que ces arbres en parfaite santé et ne représentant aucun danger vont disparaître. Soutenu par le timbre de la contrebasse d’Agnès Doherty, un chant s’élevait contre le non-sens, hier à 17h, entre les branches du gigantesque magnolia de la place : la chorale de quartier Yakachanter entonnait « Le Petit Jardin » de Jacques Dutronc, avant d’interpréter plusieurs autres chansons, dont « Comme un arbre dans la ville » de Maxime Le Forestier et « Auprès de mon arbre » de Georges Brassens. Un répertoire de circonstance pour exprimer l’attachement des Bordelais à l’existence et la protection d’un des derniers espaces verts publics, au cœur d’une ville de plus en plus minérale et à l’urbanisation galopante, dont les loyers grimpent vertigineusement hors d’atteinte des budgets modestes des classes populaires. A la suite de la représentation de la chorale, Agnès et Joseph Doherty étaient venus interpréter des extraits de leur spectacle musical « Au pied de l’arbre », qui se consacre précisément à faire découvrir aux jeunes et aux moins jeunes, en chansons, récits mythiques et connaissances scientifiques, la vie, l’histoire et le fonctionnement des espèces sylvestres, et à partager le merveilleux du monde des arbres. Devaient s’en suivre pique-nique et concert improvisés et inter-actifs.

Alors qu’est-ce donc que la vie de 17 marronniers? Une anecdote, un symbole tout au plus ? Certes, mais pas que. La mobilisation qui perdure autour de cette cause témoigne avant tout du croissant degré de conscience citoyenne, et de la sensibilisation des gens à l’impératif de préservation du monde végétal, dont on commence à peine à découvrir, explorer et comprendre l’intelligence et la nécessité, ce monde que nos civilisations modernes n’ont que trop longtemps considéré comme un vulgaire objet n’ayant de valeur que par le profit matériel que son exploitation pouvait apporter à l’humain.
Et lorsque c’est à travers l’expression artistique que s’impliquent les citoyens, c’est toujours l’occasion de partager un moment convivial et festif. Si l’événement eu le mérite de regonfler le moral les troupes, il sût aussi attirer l’attention des passants et les informer sur le triste sort qui attend les marronniers de la place Gambetta. L’humain étant ainsi fait qu’il se renforce moralement de moments chaleureux, de beauté et d’espoir, la mobilisation persiste et enfle, attirant l’attention des médias. Et tant que les arbres sont debout, les rêveurs continuent d’espérer…
Une pétition est en ligne ici pour soutenir leur résistance :

https://www.change.org/p/fdd-ne-laissez-pas-couper-les-marronniers-de-la-place-gambetta

Miren Funke

Liens : facebook LesMarronniers de Gambetta :

https://www.facebook.com/LesMarronniersDeGambetta/?hc_ref=ARRyj04eol4un75McE-A1ce4SvVZrajoT-uIeyxU9SFp3IxUZKyNhMIVqtXTzuR0lcg&__xts__[0]=68.ARDDFWRuWfVOZv_4LxJJJVmgYSJkNZrGqWxTtG3XJ1SPSqHu71h2WuwJhoC3BU_VG6plW9Ae_JkE1VoL7eys52hCtoVULBsI3R3tS8QPNzjYf6egGkzn-MQ3G9kso9RcGJ0F6UgerUJ0rUSQpF8eP1T-em01HWilYlgPFpz3GfZ3uEXshnDO&__tn__=kCH-R

Au pied de l’arbre d’Agnès et Joseph Doherty :

https://www.facebook.com/pg/Au-pied-de-larbre-586197235050243/posts/

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :