FESTEN de Cyril Teste à l’Odéon

17 Déc

 Cyril Teste, artiste associé pour la saison 2017-2018 à l’Odéon théâtre de L’Europe s’empare de l’adaptation théâtrale de Bo Hr. Hansen du film Festen de Thomas Vinterberg qui remporta la caméra d’or au festival de Cannes en 1998. Le metteur en scène se sert de la performance filmique pour réaliser un spectacle foisonnant alliant théâtre et cinéma.

Une grande maison de campagne au décor cossu, un anniversaire en famille et des couloirs aux secrets brûlants qui n’attendent plus qu’à nous être dévoilés. Tel est le cadre de cette pièce qui met au centre de l’action une famille et ses problèmes. Chaque famille a ses secrets qu’elle tente de garder enfouis au fond d’elle. Dans cette mise en scène, Cyril Teste endosse le rôle du scientifique, un peu à la manière d’un Gide qui veut voir du haut de ses décors comment ses personnages vont se comporter tout au long de la pièce. Le spectateur n’est pas laissé de côté non plus, il est invité à venir sur scène pour partager ce dîner qui s’annonce mouvementé.


Tout au long du spectacle, un cameraman filme ce qu’il se passe sur scène pour le retransmettre sur ce grand écran accroché au dessus du plateau. Nous avons deux lectures possibles de ce drame familial qui s’offrent à nous: d’une part, une caméra qui filme des détails que nous ne percevons pas à l’oeil nu et d’autre part un plateau de théâtre avec une vue d’ensemble. En ne nous confortant pas dans une attitude passive de simple «voyeur», car il est question d’assister aux scène de la vie familiale», Cyril Teste mobilise notre attention en affûtant nos sens. Des odeurs de plantes, une peinture mystérieuse, une musique étrange préparent le spectateur à être réceptif aux événements qui vont suivre.

Cyril Teste expérimente une nouvelle forme de théâtre qui permet de remettre en question ce qui est à voir: la caméra et le plateau nous offrent deux vérités différentes. Les rapports entre ces personnages diffèrent quand ils sortent de la chambre pour aller dans le salon retrouver les autres convives. Le spectacle place l’humain au centre  pour voir comment il se comporte quand il est dans une situation de crise, à savoir: Christian a été violé par son père quand il était petit et veut dévoiler la vérité au grand jour. En effet, la lumière de la pièce est très blanche, une lumière qui rend compte du moindre détail sur le plateau. En jouant avec ces variations, Cyril Teste crée une multitude d’oxymores qui connotent une réalité plus grave: une famille bien habillée dans un décor magnifique et propre fait opposition aux secrets que cachent cette famille, une réalité plus crue dissimulée derrière ces décors d’apparats. Un mot: ne vous fiez pas aux apparences!

Festen de Thomas Vinterberg et Mogens Rukov, adaptation théâtrale Bo Hr. Hansen
Mise en scène Cyril Teste, avec Estelle André, Vincent Berger, Hervé Blanc, Sandy Boizard ou Marion Pellissier, Sophie Cattani, Bénédicte Guilbert, Mathias Labelle, Danièle Léon, Xavier Maly, Lou Martin-Fernet, Ludovic Molière, Catherine Morlot, Anthony Paliotti, Pierre Timaitre, Gérald Weingand et la participation de Laureline Le Bris-Cep.

Mathias Youb

Pour plus d’infos, clic sur le rideau –>

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :