Barbarie et Barbara…

25 Sep
L’automne 2017 voit arriver une déferlante d’hommages à Barbara, dont quelques uns semblent parfois un peu opportunistes. Barbarie  avait créé un spectacle Barbara il y a quelques années, et dans quelques jours, début Octobre, elle présentera un nouveau spectacle. (Dans lequel , la batterie laisse la place à un human beatbox)Le nouvel album «Barbara, le noir couleur lumière » sortira dans les bacs le 20/10)  L’article ci dessous avait disparu dans un orage informatique sur le site chanson où il avait été publié. Mais, il en restait une trace dans un tiroir quasi secret. Le revoici, le fond étant toujours valable pour situer ce que fait Barbarie  dans sa vie d’artiste.

Barbarie une femme qui chante Barbara (2012)

Il y eût cette belle découverte avec « Le chant de la gitane » début 2012, voici un nouvel album, et un nouveau spectacle consacré à Barbara. Dans l’exercice qui consiste à explorer le répertoire d’une étoile de la chanson, on trouve parfois de vrais miracles de finesse et d’intelligence, avec des artistes interprètes qui savent entrer à l’intérieur de leur sujet, le font vivre en re-création, et non pas en compil’ plus ou moins adroite les succès les plus archi-connus.

Parmi ces comédiennes qui réussissent de très beaux albums d’hommage, il y a eu Annick Cisaruk avec un « Barbara » très attachant.

Et le spectacle commence, Barbarie installe d’entrée un climat intimiste avec quelques chansons parmi les moins connues du grand public, pour ouvrir des nouvelles portes sur l’univers de Barbara, on connaissait la grande amoureuse, on redécouvre qu’elle était aussi une conteuse, une magicienne qui nous a quelquefois emmenés sur des chemins de traverse dont on ne comprenait pas tout le contexte, comme « L’aigle noir » cette chanson mystérieuse dont on a eu le décodage 25 ou 30 ans après… Barbarie entre dans la maison de Barbara avec quelques tableaux entr’ouverts sur des paysages moins familiers, «je ne sais pas dire » mais « je serai douce … » et nous allons la suivre dans les traces de Barbara, passionnée, malicieuse, virulente, passionnante dans toutes les facettes de son art.

Ce qu’a réalisé Barbarie rappelle ce que dit Moustaki sur Reggiani: Il est l’auteur de 200 chansons qu’il n’a pas écrites.  Barbarie, dans son approche et son travail d’analyse de l’oeuvre fait aussi un travail d’auteur, par son interprétation, par ses choix et les articulations entre les chansons, un ensemble qui n’a jamais été concrétisé d’une façon aussi aboutie en ce qui concerne Barbara.

Un mélange de respect et de culot, qui sans jamais sonner platement, à la manière de  (…),  justifie à lui seul l’aventure. Une vraie belle émotion, qu’aucune lourdeur ne vient altérer. Jean Théfaine. Rien à ajouter.

Le spectacle présenté à l’Européen représente bien l’album qui vient de sortir, album musicalement très élaboré, harmonisé avec subtilité, avec une belle équipe, complétée par un contrebassiste pour la scène.

L’Européen, lundi 5 Novembre 2012.

(Pourquoi Barbarie ? En clin d’oeil à Mouloudji, « en souvenir de Barbarie » son deuxième roman paru en 1945.)

Les liens utiles ;

Le chant de la gitane, clic sur l’image, —–>

Barbarie, une femme qui chante Barbara. CD digipack 19 chansons voir dans la boutique la plus sympa, avec discographie, caressez le chat et la chatière s’ouvrira…


Norbert Gabriel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :