Virée ! par Fabienne Desseux

14 Juin

Si c’était une chanson, ce pourrait être,

Mouloudji : Le Chômage (1972)  Zebda : Chômage (1995)   Les Apaches : Chômeur (1999) Francis Lalanne : Des mains de chômeur (1981) Bernard Lavilliers : Les Mains d’or (2001) Monique Morelli : Le Chômeur (1971) Neg’ Marrons : ANPE (1997) Bénabar : Qu’est-ce que tu voulais que je lui dise (2005) Zoufris Maracas : J’aime pas travailler (2012) et aussi Chômage dans la vallée, par Chanson Plus Bi-fluorée…

C’est une histoire qui peut arriver à tout le monde, c’est arrivé à Fabienne Desseux, elle en a fait un feuilleton, et c’est devenu un livre témoignage. Et un document indispensable à tout éventuel explorateur des arcanes contemporaines de la recherche d’emploi. En quelque sorte, une panoplie d’autodéfense? Selon le bon vieil adage revu et adapté, si tu veux un job, prépare ta carapace.


Autoportrait: J’ai 47 ans. Femme, mère de famille nombreuse, journaliste de formation; vous avouerez que ce n’est pas la martingale rêvée. De fait, mon parcours est tout décousu. Je dirais même un peu bancal. Malgré un diplôme ad hoc, j’ai longtemps renoncé aux plaisirs de la presse pour payer mon loyer. Deux décennies à ramer dans la Fonction publique avant de tout plaquer. C’est long vingt ans. Pour finalement réussir mon pari et… décrocher un job de journaliste-radio. Un miracle ! Sauf que les vrais miracles n’ont qu’un temps : j’ai été virée. Licenciement économique. Cerise sur le gâteau, j’habite dans la Nièvre. Bucolique certes, mais pas du tout idéale pour retrouver un poste dans ma branche. Alors en attendant une improbable licorne en CDI, je pige à la petite semaine et n’en finis plus de noircir, à l’encre virtuelle, les pages de mon journal.

Bienvenue à bord de mon chômage !

Quelques mots sur l’auteur…

Née à Paris en 1969, Fabienne Desseux a quitté la Fonction publique après vingt années, pour revenir à ses premières amours, le journalisme. Elle vit à Nevers où elle collabore avec le Journal du Centre et où elle fut animatrice et journaliste au sein de la radio lycéenne. Lectrice pour les Éditions De Borée, contributrice chez Oracom pour le magazine Les Grandes affaires criminelles, elle a animé diverses rencontres littéraires ou musicales. Elle a été récemment correspondante pour BoxSons, le nouveau média indépendant fondé par Pascale Clark. Auteure, elle a également publié de nombreuses nouvelles en ligne. Le texte court est son format de prédilection.

Le feuilleton, c’est là :  https://www.facebook.com/journaldunechomeuse/

EXTRAITS:  http://www.jacquesflamenteditions.com/wp-content/uploads/2017/06/viree.pdf

Chez Jacques Flament Editions:   http://www.jacquesflamenteditions.com/fabienne-desseux/

Norbert Gabriel

 

Et comme tout finit par des chansons, un clin d’oeil de Zachary Richard

Publicités

Une Réponse to “Virée ! par Fabienne Desseux”

  1. Danièle Sala juin 14, 2017 à 19 h 07 min #

    Eh oui, le travail aujourd’hui, c’est pour les européens, et les travailleurs du monde les plus défavorisés, et les moins payés, et ça ne va pas s’arranger avec Macron ! Il y a celle là aussi, de chanson : https://youtu.be/TFAU4Vs2WpU

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :