Un coup de blues ? Oui mais…

27 Juin

Suite des livres possibles pour l’été.  Aujourd’hui, le blues.

blues man dessinLe blues, c’est les racines, le jazz, c’est les branches, le rock, la soul et tout le reste, ce sont les pommes. Dit un musicien.

Depuis quelques années, nombre de chanteurs se réfèrent au blues, mais le résultat est rarement convaincant, sauf à admettre que la guimauve peut se comparer au Jim Beam ou au Four Roses.

Si toute la musique qu’il aime vient du blues, notre idole des jeunes n’a pas vraiment rendu hommage au blues dans ses chansons. Et puis, le blues est-il vraiment compatible avec nos histoires européennes ? Une réponse possible se trouve dans le livre présenté ci-après.

« Le peuple de blues » ( Leroi Jones) Folio 3003 (7 € 55)

le peuple du bluesDeuxième proposition pour les lectures de vacances, un livre de poche qui va vous emmener dans tous les méandres du blues, comment il est né, mais surtout comment il a constitué l’identité et l’âme d’un peuple. Exemple unique dans l’histoire humaine.

Dans ce témoignage à la fois histoire et essai, premier livre sur le jazz par un écrivain noir, on comprend comment le blues a été un des éléments majeurs de la construction du peuple afro-américain.

Ce n’est pas le bouquin qu’on va survoler à la va-vite, et laisser dans un coin. Si on est vaguement néophyte, c’est une formidable histoire, et si on connait un peu le blues, on élargit le panorama, on affine, on creuse des sujets dont on ne soupçonnait pas forcément les tenants et aboutissants. On peut le lire d’une traite, mais ça se fait pas en 5 mn, on peut y revenir et on y revient, en ouvrant au hasard pour refaire un bout de chemin soit dans une histoire de musique, soit dans un chapitre très fouillé sur les implications socio-culturelles. Et d’autres fenêtres s’ouvrent sur des paysages inconnus.

Pour l’entendre, il y a pas mal de monde le long du Mississippi, mon choix ira à deux artistes majeurs de l’histoire du jazz, Sidney Bechet pour sa puissance lyrique irrésistible, et Robert Johnson, pour ses diaboliques ballades…

 Sidney Bechet – Old Stack O’Lee Blues

et   Bechet Créole blues

 Robert Johnson Crossroad

Pour Robert Johnson, son histoire et ses histoires, c’est là :http://resistancechanson.hautetfort.com/archive/2012/02/14/robert-johnson.html

Norbert Gabriel

Publicités

Une Réponse to “Un coup de blues ? Oui mais…”

  1. Danièle Sala juin 28, 2016 à 14 h 22 min #

    Ah oui! Johnson, j’en ai entendu parler par le Doc, c’est celui qui a vendu son âme au diable …Merci pour cette bonne idée de livre, pas encore lu, mais ça ne saurait tarder , et merci pour ce bon choix de vidéos, qui peuvent se prolonger à l’infini sur You Tube …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :