Hors cadre, Mathias Vincenot

13 Avr

Fujiyama

C’est beau, n’est-ce pas ? Oui… mais quel rapport entre le Fuji Yama et l’album Hors cadre de Mathias Vincenot ? J’explique, imaginez que vous sortez de la forêt, en bas de l’image, et vous découvrez ce paysage extraordinaire, cette montagne suspendue entre le ciel et la terre… Si tout ce qui vous vient à l’esprit est « C’est beau », vous avez immédiatement conscience que vos mots ne sont pas à la hauteur de la situation. Je ne parle de l’altitude relative mais de cette beauté qui vous éblouit et vous envahit tout entier.

Voilà ce que j’ai vécu en écoutant Hors cadre, une sorte de sidération irradiante. J’entends Savinien qui murmure, c’est un peu court, jeune homme… Bon, d’accord. Procédons par étape. En un temps déjà ancien, j’étais en effet jeune, 10 ou 11 ans, la poésie m’a pris par cœur et par corps avec « Demain dès l’aube... » Trois strophes, douze vers, qui disaient avec des mots simples, limpides, toute la détresse d’un père, et du bas de mes 10 ans, je l’ai vécue cette détresse, avec ces vers… En ce temps, à part la mort des lapins, la mort m’était étrangère.

Il y eût aussi en chanson, un autre choc du même genre, avec Actualités, chantée par Montand, une partie de la chanson évoquait un drame concernant un enfant, et j’avais le même cas– la maladie bleue- à côté de chez moi. En quelque sorte j’étais dans la chanson.

Ce sont des situations où les mots vont au plus profond de l’intime, en débusquant parfois des émotions insoupçonnées. Quand Mathias Vincenot écrit « Le testament du vieil homme » j’ai le sentiment qu’il m’a radioscopé, et je suis bien certain que pas mal d’auditeurs de tous âges auront la même sensation pour d’autres poèmes, les poètes sont dangereux parfois, ils entr’ouvrent des portes dérobées, suscitent des traversées du miroir, mais le risque vaut le coup.

matthias-vincenot-hors-cadre-collection-direVoilà ce que j’ai ressenti, c’est personnel, ou abstrait, ou abscons, peut-être, mais regardez simplement le Fuji Yama, ça devrait vous éclairer sur la grâce, la puissance, la beauté, la sensibilité de cet album extra-ordinaire, et unique en son genre. Pour la forme, il est constitué de 21 textes en duo avec l’ensemble DécOuvrir sous la direction d’Etienne Champollion, un poème dit par 53 artistes, et 3 poèmes chantés.

Retrouver le chemin et rattraper au vol ce qu’on croyait perdu…

Et on le trouve où ? Voir ici.

Distribué par EPM / Collection « Dire » dirigée par Bernard Ascal.

 Norbert Gabriel

 

4 Réponses vers “Hors cadre, Mathias Vincenot”

  1. Andréine Bel avril 13, 2016 à 23 h 09 min #

    Quand la critique est une œuvre d’art toute simple…

    J’aime

  2. Antoine Coesens avril 13, 2016 à 23 h 13 min #

    Magnifique article de monsieur Gabriel .. . à la hauteur de la beauté du cd . Mais à la  » hauteur  » n est pas le mot . C’est trop petit !! Je dirai que les amours se ressentent et se rencontrent . Ce genre d amour amène au partage et propulse instantanément vers la création . Heureux d avoir participé à cette peinture , à ce poème , à cette instant d ‘ humanité ! bises à vous , frères !

    J’aime

  3. Danièle Sala avril 14, 2016 à 15 h 21 min #

    Je ne dirai donc pas que c’est beau, puisque c’est indicible, mais , faisant confiance à vos impressions, et à la vue de la photo, à l’ouïe de de cet extrait, je pense que le risque vaut le coup, et je l’ai pris , j’ai fait mon petit parcours du combattant sur le site de Disquaire.com .

    J’aime

  4. Danièle Sala avril 18, 2016 à 14 h 59 min #

    C’est en effet un grand risque cette plongée intérieure  » Hors cadre » ,  » pleinement la vie, et pourtant à côté » .
    C’est une radioscopie de l’âme qui déchiffre les blessures, c’est retrouver cet endroit « discret et sauvage où l’on retrouve le lieu oublié des cartes et de la raison que dans une enfance on a pu voler . » . . C’est se retrouver et se reconnaître, un mal qui fait du bien . Oui, ce risque vaut le coup .

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :