Archive | 11 h 59 min

Prix Moustaki 2016

4 Mar

 

Et la gagnante est : Eskélina !

Prix Moustaki 2016 Eskelina 03-03-2016 20-42-16 2439x2446

Prix du Jury, prix du Public, et sans doute haut la main, tant elle était au dessus des finalistes. En ayant comme critères quelques bases qui me semblent essentielles, Eskélina a fait le grand chelem de la soirée,

  • une musique qui capte l’attention aux 3 premières mesures,
  • des paroles qui séduisent aux 3 premiers mots
  •  une présence lumineuse qui éclaire aux 3 premières secondes
  • L’envie immédiate de découvrir l’intégrale, son album, ses albums à venir, et les spectacles itou.

Dans cette finale, le moins que l’on puisse dire, c’est que la sélection était très diversifiée, voire hétéroclite, ou contrastée. La sobriété de François Puyalto en solo voix-guitare basse, et le show du groupe Zo méritent chacun un accessit, mais ils ne sont pas forcément compatibles avec toutes les salles. Puyalto dans sa prestation colorée jazz, c’est plus le Limonaire, ou Le Forum Léo Ferré, tandis qu’on imagine  Zo dans une salle où l’espace est plus adapté à son folk-rock à bouger les pieds, et le reste. Entre ces deux extrêmes, duos, trios, parfois avec machines.

Vu du public, qui découvrait la plupart des finalistes, c’était mon cas, à part Eskélina et François Puyalto croisé dans l’univers d’Emily Loizeau, ce fut la découverte, et parfois la surprise, pas forcément bonne, de mon point de vue subjectif, mais partagé par quelques amis croisés dans le public, et l’accord sur Eskélina a été parfait. Si je devais ronchonner un peu, ce serait au sujet de quelques voisins de fauteuil, qui ne connaissaient pas certains des finalistes, (ni Eskélina) mais qui ont fait leur choix avant que ça commence. Mais bon… Le copinage ne devrait pas interférer dans ce genre de prix.

Il y eut donc par ordre d’entrée en scène, Anastasia, puis Pauline Drand, Eskélina, Hi Cowboy, Orso Jesenska, François Puyalto, et Zo, d’autres prix étaient en jeu, des programmations, voir le site du Prix Moustaki pour toutes les infos. (site  construit par Julien Piraud  « P’tit blog  et animé par Thierry Cadet).

Prix Moustaki 2016 montage 04-03-2016 11-34-004

Une précision, ou deux,  utiles à la bonne compréhension des choses:

« Il n’y a jamais eu de subvention pour le Prix avant celle de Denis Collinot. Nous organisions le Prix Moustaki sur les fonds propres de l’association poésie et chanson Sorbonne.
Denis a donc effectivement sauvé le Prix, par ce premier soutien financier, suivi ensuite de Catalyse et L’ARS Ile de France. (Amélie Dumas, coordonnatrice et fée polyvalente selon Matthias Vincenot et Thierry Cadet)

Un salut aussi à un nouveau partenaire, David Desreumaux créateur d’ Hexagone, le mag sans papier de la chanson, le site chanson et spectacle qui monte qui monte et qui montre de quoi se régaler les yeux et les oreilles.

Et avec papier, le der des ders , FrancoFans, qui fluctuat sans mergitur…

Last but not least, Liz Van Deuq, prix 2015 était dans la salle, et fut invitée à évoquer les effets secondaires et bénéfiques de ce prix.  On la retrouvera bientôt aux Trois Baudets pour une soirée spéciale filles de radio crochet de France Inter…  A suivre ici même dans quelques jours pour les premières infos.

Le président Kent a présidé, le parrain Oldelaf a parrainé, avec deux chansons dont « La tristitude » a fort réjoui la salle.

Prix Catalyse à Hi Cowboy.  No comment.

Et rendez-vous dans les salles où le spectacle vivant garde pavillon haut, envers et contre tout.

Norbert Gabriel

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :