Archive | 14 h 41 min

JeHaN, Leprest, Pacifiste inconnu

18 Jan
Jehan Suarez bandeau

JeHaN et Lionel Suarez Photo DR.

JeHaN est un sculpteur de mots, ils prennent avec lui une dimension particulière, et dans ce Pacifiste inconnu, on ne peut s’empêcher de penser au au Voce a mano, parfois, avec Galliano, c’est duo voix accordéon, ici on a une guitare qui apporte d’ autres notes. Un piano discret. Et l’accordéon de Lionel Suarez en majesté.

Un des plaisirs à écouter cet album, c’est aussi l’envie de réécouter  les versions qui ont précédé, originaux et reprises, et le constat très agréable est de vérifier que celles et ceux qui ont mis dans leur répertoire Rue Blondin, C’est peut-être, Où vont les chevaux quand ils dorment, tous ont apporté une touche particulière et que toutes les versions sont également agréables à nos oreilles, comme dit Maître Philippe.

On y retrouve  Etes-vous là ?  Ce beau duo avec Olivia Ruiz (Album (Re)-Donne-moi de mes nouvelles 2005, Tacet)  prend ici une autre direction… Plus dense, c’est plus enlevé avec Leprest et Olivia Ruiz,c’est  parfois chanté parlé avec JeHaN, ( à écouter dans le site d’Ulysse Productions) l’accordéon est  plus léger dans la première version, la voici,

Avec la version Parol’ de manchot,(2009)  le rythme est donné par une guitare percu, et Leprest se tient au chanté parlé, et François Lemonnier fait le refrain chantant, sur le plan musical, c’est sans doute la verson la plus riche, la plus forte. Voilà,

album PacifisteC’est une bonne occasion de ressortir son intégrale Leprest, de comparer avec les albums hommages, dans lequel Pacifiste Inconnu sera un des indispensables. JeHaN est un admirateur inconditionnel de Leprest, il a fait de la belle ouvrage, frangin de ballades et de rêves, d’ivresses poétiques, il met toujours dans sa voix parfois rugueuse, des touches de tendresse à faire fondre un rocher.

Une seule petite réserve, J’ai peur, sans musique, me semble perdre de son intensité. Subjectif ? Peut-être…

Et puis, à côté des chansons plus connues, on trouve quelques plus discrètes,
Va-t’en jouer dehors, Bien avancés, 14/18Aimer c’est pas rien … et pas des moins intéressantes.
C’est édité par la multi régionale Ulysse Productions qui habite ICI.
On y trouve tout, et on peut écouter.

Avec le clip Trafiquants, le ton est donné, embarquez avec ces deux sympathiques crapules, à qui sera beaucoup pardonné pour ce Pacifiste inconnu .. L’album prend la route aujourd’hui, 18 Janvier.

Norbert Gabriel

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :