Archive | 12 h 21 min

Chansons aux enchères

16 Jan

Chansons aux enchères Annonce 3358x1769

A la vente aux enchères, j’ai fait de beaux achats, j’aurais bien pris le lot entier, mais je n’ai pas eu le cœur d’en priver mes voisins de fauteuil. Rassurez vous chers futurs spectateurs, il y en aura pour tout le monde. La vente continue, des souvenirs, Laurent Viel en a plein ses tiroirs, et pas de nanards, pas de fanfreluches fanées, que des merveilles choisies, élues et parées comme ces belles jouvencelles prétendantes au premier bal, robe neuve, colliers et diadèmes, bagues ou broches, ils ont mis de la grandeur dans quelques bluettes et ressuscité en reines d’un soir quelques perles du répertoire qui en sont émerveillées. On y trouve le mariage de Piaf et de Brassens avec la fille de joie qui est triste, et qui rigole pas tous les jours , Aznavour et Nougaro, tu verras comme ils disent que la vie peut être très belle parfois, surtout quand on se fait la plus belle pour aller danser… Comme un garçon, sans contrefaçon… Les plus avertis des experts de la chanson française, et même les moins avertis,  auront aperçu quelques indices, à ne pas trop dévoiler, c’est mieux pour les surprises. Mais on peut quand même préciser que le duo virevolte d’une chorégraphie dans la plus pure tradition des  émissions de nos jeunes années télévisuelles, kitch et strass, et volutes de fumée, à la plus belle et sensible interprétation d’Aragon: « Est-ce ainsi que les hommes vivent... »

Laurent Viel et Thierry Garcia, il faut aussi ajouter Xavier Lacouture dans ces aventures, sont uniques, ce n’est pas un chanteur et son musicien, ces sont deux talents exceptionnels, qui se magnifient mutuellement. Ils font tout ce qu’il faut pour offrir des écrins de grands joailliers à des ritournelles qu’on croyait anodines, c’est décapant, drôle, émouvant, on passe par tout le kaléïdoscope des émotions, des rires, des sourires, de la petite pincée au cœur qui fait monter un peu de buée aux yeux, même aux plus blasés des vieux routards qui écument tous les lieux où ça chante.

Je vais terminer mes litanies de louanges avec leur dernière chanson, qu’on peut dire engagée, sans effets de voix, avec un ukulélé très sobre, elle cogne plus fort que tous les hymnes les plus tonitruants. A quoi sert une chanson ? Dans cette vente aux enchères, à être heu-reux ! Envers et contre tout.

viel-mathurins-neutreThéâtre des Mathurins

36, rue des Mathurins  75008 Paris

Tel : 01 42 65 90 00

Un spectacle de Laurent Viel et Thierry Garcia en collaboration avec Xavier Lacouture le vendredi à 19H et le samedi à 15 h et 19 H…

Dans ce très joli petit théâtre, pas de micro, pas d’ampli, ça va direct de la voix au cœur, sans artifice.

Norbert Gabriel

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :