Lettres à l’ami de l’ombre, Piaf et Jacques…

24 Déc

Lettres à l'ami de l'ombre couv

Ou le poète et la petite fille..

Il a été l’homme qui est resté le plus longtemps dans la vie de la Môme, dans l’ombre, son pygmalion, celui qui a fait d’une gamine presqu’inculte, une femme qui a très vite acquis une belle maîtrise du français, sans oublier la vivacité de la langue gouailleuse et colorée de la rue.

Leur histoire est une longue histoire d’amour, que Jacques Bourgeat définit avec pudeur :

 Ce n’était pas de l’amour au sens précis du terme. C’était plus, c’était moins… Je crois seulement que c’était mieux.

De 1935 à 1963, le lien est constant, quand ils ne se voient pas, ils échangent des courriers, Piafou restera toujours sa petite fille, elle lui confie tout. Elle lui doit une culture qui s’approfondit, la jeune femme qui écrit presqu’en phonétique dans les années 30, suit ses conseils de lecture, découvre la philosophie, l’architecture, Platon, le jansénisme, Pascal, elle se gardera toujours de faire la pédante, elle reste la môme de la rue, mais son instinct et son intelligence lui donnent une capacité de progression hors du commun. De sa première lettre à Jacquot en 1936 à celles qu’elle écrit à un de ses amoureux en 1951, l’écriture s’est affirmée, et extrait lettre piaf 1936 2306x3369les fautes ont disparu.

Son Jacquot sera le guide , sa référence, père spirituel, l’ami absolu. Un érudit autodidacte, un honnête homme à l’ancienne, qui lui a écrit la première chanson originale de son répertoire, « ‘Chands d’habits »…

Elle lui raconte tout, et cette longue correspondance est longtemps restée secrète, Jacques Bourgeat a remis les lettres (pas toutes les lettres , une centaine) à la Bibliothèque Nationale, sous réserve qu’elles soient protégées jusqu’en 2000.

On y voit se révéler les très proches, les vrais amis fidèles, celles et ceux qui n’ont jamais trahi, Loulou Barrier est de ceux-là, par contre Momone a été éjectée en 1948, même si elle est revenue régulièrement chez Edith, et tout aussi régulièrement virée de la maison.

Dans ce recueil de la correspondance entre Jacquot et Piafou, on trouve aussi du courrier destiné à « Poussette » l’épouse de Jacques Bourgeat, des lettres de Loulou Barrier à son pote Jacques, son vieux frère, qui prend le relais épistolaire quand Edith n’est pas en état de le faire, au cours de ses accidents de santé.

C’est sans doute le plus émouvant des livres sur Piaf, celui d’une longue et belle histoire entre une petite fille et un homme ‘de lettres’ à la fidélité sans faille.

Chez l’Archipel 2015.

 

Norbert Gabriel

Publicités

Une Réponse to “Lettres à l’ami de l’ombre, Piaf et Jacques…”

  1. Danièle Sala décembre 24, 2015 à 17 h 52 min #

    Je crois que je n’attendrai pas l’année prochaine pour aller le chercher celui là !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :