Rencontre avec Radio Barbouillots, la radio des enfants et des parents !

28 Oct

radio B 1Dans la même demi-heure, on peut entendre Vincent Malone, Michael Jackson, Juliette Gréco et la BO de Blanche-Neige… C’est dingue et c’est Radio Barbouillots ! Des comptines, des modules d’interviews (Juliette, cette semaine), des chansons adaptées aux moments clés de la journée, des activités, petites chroniques drôles ou éducatives…

Rencontre aujourd’hui avec Stéphane Vandorme qui, après avoir été rédacteur pour différentes chaines de TV et illustrateur sonore, est à l’origine de la création de cette webradio familiale. Avec le soutien du collectif d’artistes bénévoles qui fait partie de l’aventure « La Compagnie des Barbouillots » (dont Olivier et Marie), ce beau projet est né en 2011.

LDDLO – Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Stéphane Vandorme : Tous issus des métiers de l’audiovisuel, nous nous connaissons depuis des années. Nos activités professionnelles respectives nous ont fait nous croiser et devenir amis, avant de nous lancer dans l’écriture de spectacles puis dans l’aventure Radio Barbouillots.
A la fin de nos spectacles, les enfants venaient nous remercier pour ce qu’ils avaient vu. Nous sentions qu’ils étaient demandeurs. On a donc eu l’envie de prolonger ce moment en créant un média de qualité qui leur permettrait de retrouver tous les personnages de nos histoires. C’est vraiment comme ça qu’a débuté la radio… Par la suite, elle a pris son envol et indépendance. Elle existe désormais sans la Compagnie.

LDDLO : C’est quoi l’esprit barbouillots ?

SV : Un esprit de fête et de partage. De curiosité et d’ouverture aussi.
En créant cette radio, nous avons eu le souhait de faire exister un média de qualité, varié et qui propose des programmes originaux. Exigence, curiosité et diversité sont les maîtres-mots de notre démarche. Ici, le jazz côtoie les grands Auteurs, les musiques du monde le classique, la poésie la variété. Nous souhaitons offrir ce qu’il y a de meilleur aux familles car, même si la radio est appréciée des enfants, les parents prennent eux aussi du plaisir à l’écouter.

LDDLO : Est-ce que l’indépendance (et l’absence de pub) a un prix ?

SV : Oui. Nous finançons tout donc il faut trouver des fonds, ce qui n’est pas simple.
Les ateliers réalisés dans les écoles, par exemple, permettent une autonomie financière et donc d’acheter du matériel pour la radio, faire fabriquer des flyers, développer des projets etc….

LDDLO : La radio est-elle ce que vous imaginiez au moment de la concevoir ?

SV : Nous ne nous sommes pas projetés très honnêtement car nous vivons l’instant présent. Nous avons appris au fur et à mesure et chaque étape de cette expérience nous a permis de faire évoluer notre programmation. Et, surtout, nous avons découvert toute l’étendue de la musique dite « jeune public » : très large, méconnue et… riche !
Les belles surprises viennent des auditeurs du monde entier qui nous écrivent, de la fidélité des Artistes et de la confiance des parents.

La première pensée qui nous vient à l’esprit quand on regarde en arrière : que de travail accompli ! Une radio de qualité ne se fait pas en un claquement de doigts. Nous l’écoutons énormément dans le but de toujours l’améliorer et j’y travaille 7 jours sur 7.

LDDLO :  Quelle est votre plus grande fierté ?

SV : Accompagner les familles dans leur quotidien. C’est très gratifiant de se dire que l’on apporte du plaisir aux auditeurs, que l’on sert de « passerelle » entre cette musique dite « jeune public » (alors qu’elle est plus vaste que ça), les Artistes et eux.
La confiance des Artistes et des labels est aussi très importante pour nous. Et, évidemment, les ateliers radio avec les enfants. Najette, que j’adore, disait que les enfants nous élèvent. C’est très vrai !

LDDLO : Qu’espérez-vous pour l’avenir des barbouillots ?

SV : Continuer à être soutenu autant qu’apprécié des auditeurs. Poursuivre les belles rencontres artistiques et peut-être organiser un Festival… Mais ça se prépare tout ça !

LDDLO : Stéphane, qu’est-ce que vous écoutiez, enfant ?

SV : Je me rappelle des mélodies d’Anne Sylvestre et des chansons de Dorothée (ses débuts musicaux sur Antenne 2). Il y a eu Chantal Goya. Mais, à dire vrai, j’ai surtout le souvenir des musiques que mes parents écoutaient : disco !

LDDLO : Qu’est-ce que vous conseillez aux familles aujourd’hui ?

Nous n’avons pas de conseil à donner. Chacun est libre. Si la curiosité vous prend, venez nous écouter 😉 ! Quant à nos coups de coeur, il y en a beaucoup, c’est dur…
Allez, je me lance ! Juliette, Bïa, Pascal Parisot, Virginie Capizzi et Thomas Cassis, Merlot, le groupe Epikoi Enkor, les Voilà Voilà, Nicolas Berton, Liz Cherhal, Abel, Aldebert, Najette, Les Symphonies Subaquatiques, Syrano, Carmen Maria Vega, Domitille et Amaury, Ici Baba, les Ogres, les Weepers Circus, ZUT, Le Chien Chilien, Grégoire, Pierre-Jean Zantmann… J’en oublie (forcément).

Pour les spectacles, une Comédie à découvrir sur scène : « Marlaguette » !!! Des chansons magnifiques et des artistes géniaux. Le nouveau spectacle de Virginie Capizzi et Thomas Cassis : tout en finesse sur fond de musique jazzy. J’oubliais les Chiens Chiliens (bluffants) et Sébastien Buffet, irrésistible sur scène dans son adaptation des Symphonies Subaquatiques.

Propos recueillis par Solange Lebrun

Le site de Radio Barbouillots, c’est là.

« Tous les jours, retrouvez des chansons mais aussi des comptines, des berceuses ou encore des jeux et des histoires pour accompagner chacun de vos moments et éveiller les oreilles de demain. »

radio 2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :