Fabrice Luchini et moi…

22 Oct

Lucchini et moi bandeau

Il était une fois une histoire vraie qui n’a jamais existé … Quoi que …

Une légende indienne, peut-être Inuit raconte: Au début des temps, les mots étaient magie… On prononçait un mot et il devenait vie, on ne peut pas expliquer, c’est comme ça.

C’est ce qui est arrivé à Olivier Sauton, il a rencontré la magie des mots écrits pour en faire sa ligne de vie. Avec comme passeur initiateur une sorte de shaman du verbe, un Frégoli de la parole, un prestidigitateur de l’expression orale, l’homme de sa vie d’artiste, dont le maître mot (emprunté à Antoine Blondin) est : Travaille comme tu t’amuses.  Avec le sérieux des enfants quand ils inventent leurs jeux les plus farfelus. Ce maître, Fabrice Luchini va nous montrer une leçon de théâtre, de vie, l’art de faire danser les mots dans des quadrilles, des javas baroques, des éruptions rockeuses, des exécutions magistrales… Dans La cigale et la fourmi, je vous dis pas l’ambiance, mais la cigale en ressort habillée pour l’hiver à défaut d’avoir garni son frigo. Et pour La tortue et les deux canards, on frôle l’interdit aux moins de 18 ans..

Affiche LuchiniCe spectacle est une sorte de trinité théâtrale, un seul en scène avec 3 personnages, l’apprenti, le maître, et l’élève devenu comédien accompli. Olivier Sauton passe d’un personnage à l’autre, virtuose de la virevolte, on a l’impression de voir parfois les 3 personnages en même temps. Et le grand talent d’Olivier Sauton est de faire vivre Luchini sans entrer dans la caricature ou l’imitation surjouée, il souligne quelques traits, et il est Luchini, ce que le principal intéressé au vu de la performance notera d’un commentaire troublé : Je suis dans la salle, et je me vois sur scène...

C’est un superbe spectacle pour découvrir le théâtre, par la lecture, l’art de la communication verbale, pour se régaler de la verve luchinienne, de la maîtrise d’Olivier Sauton, jongleur émérite de toute la palette des rires-émotions.

Une des leçons possibles tient dans ces mots « Fabrice Luchini était mon acteur préféré, je ne comprenais rien à ce qu’il disait, mais il me donnait envie de comprendre. » Ne serait-ce que pour ça, l’envie de comprendre, il faut aller au théâtre.

Et puis, c’est aussi une irrésistible envie de lire, re-lire, re-re-lire les 243 fables de La Fontaine, façon Sauton-Luchini, oui, bon, Luchini-Sauton, c’est plus convenable, et il y a des choses à faire avec L’amour et la folie... qui finit assez bien, à mon avis,

Le résultat enfin de la suprême Cour
Fut de condamner la Folie
A servir de guide à l’Amour.

Mais ceci est une autre histoire, une autre fable, pour le spectacle d’Olivier Sauton, c’est là :

www.larchipel.net tél 01 73 54 79 79

Norbert Gabriel

le 21 Octobre 2015

28 Février 2017.  Quand j’ai vu ce spectacle, je ne savais rien d’Olivier Sauton, et je ne retire rien au sujet de ce spectacle. Ces jours-ci, Olivier Sauton est dans l’actu pour des tweets qui peuvent être aussi choquants que des propos  tenus parfois par Timsitt, ou  Pierre Desproges. Evidemment, la proximité avec Dieudonné et Soral, dans ce contexte, est assez préoccupante. Est-ce que j’aurais vu ce spectacle avec la même impartialité si j’avais lu ces tweets ? Peut-être pas…   NGabriel

Publicités

5 Réponses to “Fabrice Luchini et moi…”

  1. DIDIER CELISET avril 26, 2016 à 23 h 42 min #

    A reblogué ceci sur La tentation d'écrire.

    J'aime

  2. Danièle Sala mars 2, 2017 à 15 h 45 min #

    Ben heureusement que je suis venue relire l’article, et le supplément du 28 février, ce spectacle a été déprogrammé un peu partout, et je m’apprêtais à aller le voir à Mozac où il passe le samedi 11 mars , et je n’en ai plus envie du tout !

    Aimé par 1 personne

  3. leblogdudoigtdansloeil mars 2, 2017 à 19 h 14 min #

    C’est toujours ambigü ce genre de situation… La question que je me pose: dans les années 70-80n avec Coluche, Desproges, et parfois Bedos, ces tweets auraient-ils eu le même effet destructeur ? ou un effet attractif provocateur?

    J'aime

  4. Danièle Sala mars 2, 2017 à 19 h 31 min #

    Disons qu’il y a des provocations plus ou moins acceptables !

    Aimé par 1 personne

  5. leblogdudoigtdansloeil mars 2, 2017 à 20 h 13 min #

    Et de fréquentations douteuses qui donnent une couleur différente à l’humour…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :