Lettre à Dominique A.

8 Oct

Dominiue A EléorCher Dominique A

Voilà bien quelques belles années que vous m’ emmenez dans des ballades oniriques, dans un p’tit bar le Twenty-too, à tanguer sur tous les fuseaux horaires, vers le bleu d’un horizon à la poursuite des oiseaux ou des baleines épuisées.

Ou à la rencontre d’un de ces héros mythiques qui appellent vers la sierra Nevada les voyageurs immobiles cherchant dans la musique un envol imaginaire.

Il y a toujours cette lumière dans le regard porté sur la beauté du monde…

Mais ce 1 er Octobre, pour l’ouverture du festival de Marne, j’ai été un peu désorienté, pas par vos chansons, mais par les lumières, très dynamiques, certes, très élaborées certes, mais parfois très perturbantes. Les trois premières chansons vous gratifiaient d’un éclairage vertical donnant à (ne pas) voir des orbites creuses et sombres, l’exact inverse de la lumière qui est dans votre regard dans l’image ci-dessus. Et la perception qu’on a de ces chansons peut être très infléchie par ce non regard un peu zombie. Question corollaire : un spectateur qui vous aurait découvert ce jour-là, avec ces lumières-là, aurait-il vraiment perçu tout ce que j’aime dans vos albums ? Cette harmonie heureuse entres les textes d’un poète explorateur tout azimut, et les musiques d’un compositeur riche de toutes les nuances des musiques qu’on aime : colorées, charnues, puissantes, subtiles qu’on pourrait résumer par « la puissance et la grâce »…

J’avais l’autorisation de faire des photos, mais aucune ne m’a satisfait, ce que je cherche dans une ou deux images accompagnant un article, c’est la photo qui montre ce qui reste dans l’esprit du public après le spectacle. Les belles lumières peuvent être très gratifiantes pour l’ego du photographe (merci aux éclairagistes) mais encore faut-il qu’elles ne transforment pas le sujet en freak de chez Barnum.

Je me souviens ce que m’avait dit un éclairagiste de talent, quand il évoquait son apprentissage, son « professeur » lui a dit : « Fais-moi de belle lumières que j’entende bien les paroles. »

Axiome qui est en situation aussi pour la première partie qui ouvrait la soirée, qui me faisait tourner en leit-motiv, rendez-nous la lumière…

Après cette soirée, j’ai eu le besoin impérieux de réécouter vos albums avec les chansons-voyages, dans l’intime ou dans l’épique, ces chansons cinéma qui me rappellent les aventures de St Ex et du Petit Prince, ou celles de Corto Maltèse qui aurait rencontré le magicien d’Oz…

et pour ça, embarquons avec le convoi


Bien cordialement,

Norbert Gabriel

Publicités

5 Réponses to “Lettre à Dominique A.”

  1. Danièle Sala octobre 8, 2015 à 10 h 13 min #

     » Il y a toujours cette lumière dans le regard porté sur la beauté du monde » .…Voilà une lettre qui nous éclaire sur l’importance de la lumière dans un spectacle . Messieurs les éclairagistes,  » Rendez-nous la lumière », pour ne pas gâcher la beauté du regard sur le monde fabuleux de Dominique A . Sachez que ce regard est la clé de contact pour partir dans ses voyages .

    J'aime

  2. valérie octobre 8, 2015 à 12 h 27 min #

    J’ai une préférence pour la 9ème minute de cette vidéo 😉
    Ce qu’il faut savoir, c’est que l’éclairagiste, le créateur des lumières, est le même depuis des années…pas évident de se renouveler à chaque tournée et de viser juste…
    La prochaine fois, ce sera sans doute mieux !

    J'aime

    • leblogdudoigtdansloeil octobre 11, 2015 à 15 h 56 min #

      Précision intéressante, sur l’éclairage, étant donné le rythme qu’il avait dans les lumières, je me suis bien douté que ce n’était pas un novice, et qu’il connaissait ce spectacle.. Mais ça ne change rien à mon point de vue sur les 10 premières minutes,, en passant les photos de cette séquence, en muet, c’est un peu effrayant. Et c’est à des années-lumières (!) de ce que « j’entends » dans les albums de Dominique A. Que j’ai réécoutés à la suite avec le même émerveillement.
      (vers 8/9 mn, c’est le type de dos qui t’attire ?? Bizarre bizarre..)

      J'aime

      • valérie octobre 11, 2015 à 16 h 08 min #

        en tout cas, tu n’es pas le seul (loin de là) à avoir été déçu par les éclairages de cette tournée…

        J'aime

  3. Hum Toks octobre 9, 2015 à 22 h 23 min #

    c’est étonnant comme les réceptions sont diverses… je suis ce bonhomme avec plaisir depuis plus de 20 ans et c’est l’obscurité qui se place en chaque point du tableau qui me fascine… l’ombre que contiennent et projettent les mots associés… / les couleurs et la lumière n’étant là, selon moi, que pour éclairer le noir… /
    (je n’ai pas vu ce nouveau spectacle, je m’exprime simplement sur la réception des chansons… et sur la richesse, donc, de ce répertoire capable de faire vibrer des cordes différentes chez chacun… salut !) /

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :