Vidéo

Double langage

20 Sep

chroniques lycéennesC’est fort minable cette histoire de double langage et de double jeu …

Récemment Stromaé s’est fait le porte parole de la chanson francophone en expliquant avec passion qu’il fallait défendre la langue de chez nous. Voilà un discours bien réconfortant pour les résistants à l’anglomanie galopante. Mais les paroles dites verbales sont par nature volatiles. Elles s’envolent aux quatre vents, et on passe à autre chose. Tout aussi récemment, Stromaé a été invité à participer aux Chroniques Lycéennes, opération de vulgarisation de la chanson en milieu étudiant. Organisées par l’Académie Charles Cros, et relayées par les Inrocks dans la presse écrite. L’artiste a fait savoir qu’il n’avait pas le temps de participer, admettons, mais il refuse aussi qu’une de ses chansons figure dans la sélection. Etonnant de la part d’un soutien fervent de la chanson francophone.

Le déroulé des faits :

charles crosL’Académie Charles Cros et le Centre National de Documentation Pédagogique  avaient choisi de l’inclure dans la compilation du programme Chroniques lycéennes-Prix Charles Cros des lycéens 2013-14.  En demandant son accord à Universal, on est orienté  vers le manager de Stromae. Lequel a été impossible à joindre, ne répondant à aucun des messages laissés sur son portable, ni aux mails, jusqu’à enfin une réponse, par mail,  remerciant de l’intérêt suscité pour Stromae , puis ajoutant Malheureusement le temps joue contre nous, notre planning est hyper chargé avec toutes les promos, répétitions de concerts, préparation des prochains singles et la création du live. Je suis vraiment navré de ne pas donner une suite favorable à votre demande .

Quand on sait que l’inclusion dans le programme Chroniques n’implique de la part des chanteurs aucune obligation autre que de permettre l’inclusion d’un titre de son dernier disque dans la compil, on reste rêveur. Peu importe que ce programme soit appelé à faire découvrir aux jeunes, lycéens notamment, la chanson française d’aujourd’hui. Leur faire découvrir aussi les artistes de la nouvelle scène francophone, comprendre leur univers, par-delà l’image fabriquée que projettent d’eux les médias. Peu importe aussi que ce programme s’inscrive dans une dimension citoyenne ( y compris avec l’extension du programme auprès de jeunes en établissements pénitentiaires fermés) avec des titres dont les textes écrits –ou choisis par les chanteurs seront l’objet de débats, souvent passionnés. ( Est-ce que Stromae a été effectivement mis au courant ?).

Enfin peu importe, la nouvelle scène francophone est riche, cette 13e année dans près de 300 lycées sera une fois encore une belle année avec 19 chanteurs qui ont tous répondu sur le champ à l’invitation, en remerciant. Merci à eux.

Norbert Gabriel

charles cros 2013La sélection 2013-2014 : Alex Beaupain, Alexis HK, BATpointG, Charles Baptiste, Gaël Faye, la Fanfare en Pétard, Fauve, Gasandji, Iaross, Junior Tshaka, Laurent Lamarca, Laurent Montagne, Lisa Leblanc, Maissiat, MeliSsmelL, Mell, Ottilie [B], Sophie Maurin, Strange Enquete.

Pour terminer en chanson, une petite leçon de Showbizeness; ça peut pas faire de mal…

http://www.youtube.com/watch?v=PL7BtnLUdCk

 

Publicités

14 Réponses to “Double langage”

  1. Danièle Sala septembre 20, 2013 à 20 h 40 min #

    J’étais justement en train d’écouter Mell .. Oui, et ben je vais m’empresser de montrer cet article à mon petit fils Vincent, qui consomme pas mal de Stromaé en ce moment , ça va lui donner à réfléchir . En précisant qu’il a aussi bien apprécié l’édition 2011/2012 des Chroniques lycéennes, avec Les Ogres de Barback, Les Vieilles pies, Melissmell, Presque Oui, etc . . . C’est bien dommage que Stromaé ne participe pas aux débats des chroniques lycéennes, c’est son public et il aurait été intéressant pour lui de savoir pourquoi les jeunes aiment ses chansons . Mais , oui, le doute persiste , a t-il été mis au courant ?

    J'aime

    • leblogdudoigtdansloeil septembre 20, 2013 à 20 h 48 min #

      c’est aussi la question qu’on se pose, est-ce qu’il est au courant? mais c’est aussi à lui de choisir son entourage, et de savoir faire le tri entre l’essentiel et le superflu. Comme il est a priori injoignable, on peut espérer qu’il aurra des échos de ce message.
      On peut aussi remarquer que Moustaki qui n’était pas n’importe qui, était très bien entouré, et n’aurait jamais escamoté ce genre de demande. Et en cas d’impossibilté, il téléphonait lui même la plupart du temps. Y compris à des demandes venant parfois de parfaits inconnus, mais qui avaient une proposition intéressante.
      Norbert Gabriel

      J'aime

  2. KKS septembre 22, 2013 à 11 h 43 min #

    Je me permets juste de rappeler qu’en général, les artistes, lorsqu’ils sont dans des grandes compagnies, sont des produits à vendre. Et tout le nuage autour d’eux est orchestré dans le seul but de leur donner de la valeur ajoutée, c’est la loi du bizness. De ce fait, il va sans dire que Stromaé ne souhaite pas participer. Par ailleurs, la France est un vivier d’artistes qui manient aussi bien le français. Alors, si la démarche de Chroniques lycéennes était de vulgariser la chanson de nouveaux artistes en milieu étudiant, il faudra penser à chercher dans les artistes modestes qui, par ce canal, bénéficieraient des retombées de cette action. Ce sera un réconfort et un geste fort d’encouragement. Je ne dédouane pas Stromaé, mais je le comprends parfaitement : personnellement, je ne vous dis pas le travail que je mets à faire écouter mes chansons aux médias -et donc au public – avec un dédain traumatisant des hommes des médias.
    Tenez, je vous propose mes chansons pour la prochaine session de Chroniques lycéennes : http://www.deezer.com/fr/artist/1179132
    Bien cordialement

    J'aime

  3. leblogdudoigtdansloeil septembre 22, 2013 à 16 h 21 min #

    Salut Norbert
    si l’Académie Charles Cros est à cours de jeunes chanteurs
    en voici un qui écrit de nombreuses chansons avec une optique particulière.
    cordialement
    Melaine Favennec

    voir ici http://www.elieguillou.fr/

    J'aime

  4. leblogdudoigtdansloeil septembre 22, 2013 à 16 h 25 min #

    Bonjour
    Et bien alors si Stromae ou son staff veut pas ou peut pas nous on veut bien et avec plaisir, intéressant votre site, en souhaitant que le notre vous charme aussi , bienvenue et merci pour l’envoi
    Bernard Granger

    Bonjour à toutes et tous,

    C’est avec un grand plaisir que nous vous invitons à découvrir notre nouveau site destiné à vous informer de notre actualité et à déguster par les yeux et les oreilles nos créations diverses et variées : http://grangerlone.wix.com/grangerlone

    J'aime

  5. Melmont septembre 22, 2013 à 19 h 31 min #

    En même temps, l’Académie C.C ne surfe t-elle pas sur l’air du temps ? du vent ?
    Voire critique de B.Azil sur la chanson, l’engagement, la langue

    http://www.alterinfo.net/Du-foot-du-racisme-et-du-sexe-en-chanson_a92626.html

    J'aime

  6. norbertgabriel septembre 22, 2013 à 21 h 36 min #

    Transmis par Delphine Dokhan, enseignante, initiatrice de journées chansson au lycée et militante chanson.

    Quel dommage. En effet, Stromae (qui sans doute,comme vous le dites, n’est même pas au courant !) aurait pu animer un atelier où un débat dans un lycée de Seine St Denis, situé à proximité du Zénith de Paris où il se produira début avril. Je ne doute pas que des lycéens chanceux de participer à l’opération, d’une de ces banlieues rouges, auraient été ravis d’étudier les textes de ses chansons avec leurs professeurs ou CPE, dans le cadre des « Chroniques lycéennes » et d’échanger avec cet artiste pour comprendre pourquoi il a écrit : « les leçons, c’est tous les mêmes ». Je ne suis pas sûre que ces élèves de la banlieue parisienne puissent s’offrir une place au tarif minimum de 32 euros pour découvrir sur scène une des révélations Belges des années 2010. A moins que leur lycée obtienne une subvention du conseil régional d’Ile de France, dans le cadre d’un projet innovation éducative. Ce qui pourrait, le cas échéant, permettre de financer une partie des places. Ayant participé à l’opération des chroniques lycéennes depuis de nombreuses années, j’ai toujours veillé à faire découvrir à mes élèves d’Ivry-sur-Seine, les artistes Suisses, Belges et Québecois. Cela permet de leur offrir une ouverture au delà de la découverte musicale et d’enrichir leur culture. L’an passé, un chanteur qui animait un atelier avec mes élèves au lycée La Fontaine de Château-Thierry , leur a parlé du plat pays et demandé si le nom de Jacques Brel leur parlait, en dehors d’un nom de lycée ou médiathèque…J’étais agréablement surprise de constater que mes élèves connaissaient bon nombre de chansons de Brel. En revanche, je me suis aperçue qu’ils ne connaissaient pas le nom d’un chanteur Ivryen disparu tragiquement en 2011 : Allain Leprest.

    Delphine Dokhan

    J'aime

  7. Danièle Sala septembre 23, 2013 à 10 h 28 min #

    J’ai posé la question à  » On va tous y passer » où Stromaé était invité ce matin, mais aucune réponse !

    J'aime

  8. Miren Funke septembre 25, 2013 à 12 h 13 min #

    C’est bien décevant de la part d’un artiste, qui avait là une occasion d’agir conformément à ses propos. Évidemment il est probable que l’entourage de professionnels du business musical se soit chargé de décider à sa place, peut-être même sans l’en avertir. Néanmoins comme il a déjà été écrit, savoir s’entourer de gens intègres, quand on prétend soi-même l’être, c’est primordial. Cet article me fait douter de la sincérité des propos d’un artiste que je commençais à trouver intéressant, et c’est bien triste. Toutes proportions gardées par rapport à la sinistre réalité de l’histoire du « groupe Indochine », longtemps maquillée par les grands médias, car jusqu’à preuve du contraire, Stromae n’est responsable de la mort de personne, il n’y a rien de pire que de découvrir l’indifférence, le cynisme et l’hypocrisie chez un artiste que l’on croyait honnête et sincère.

    Miren

    J'aime

  9. Michel47 septembre 25, 2013 à 12 h 19 min #

    J’ai toujours pensé que Stromae était un usurpateur !
    Vous pensez que ses paroles soient « formidables », pour utiliser un de ses termes ?
    Par contre, niveau musique, même si ce n’est pas le summum, il faut dire qu’il relève un peu le niveau de ses collègues du même âge, voire plus âgés.

    J'aime

  10. Bernard Pichardie septembre 25, 2013 à 13 h 51 min #

    encore un qui pète plus haut que son Q. I.
    Bernard

    J'aime

  11. Danièle Sala septembre 26, 2013 à 7 h 29 min #

    J’ai fait lire tout ça à Vincent . Il m’a dit , je résume : Stromaé, c’est pas pour étudier, de toutes façons, il viendra jamais dans mon collège, ça se passe toujours en banlieue parisienne .
    Mais dis leur que je connais aussi Allain Leprest et Jacques Brel !

    J'aime

  12. Catherine Laugier septembre 26, 2013 à 11 h 14 min #

    Norbert, je pensais que vous réagissiez avec plus de modération et de recul. Est-il seulement au courant ? En France on n’aime pas les gens qui ont un succès aussi rapide, il y a quelques mois quand je parlais de ce chanteur que j’avais repéré à Ce soir ou Jamais, on me regardait avec les yeux ronds. Moi je m’inquiète plutôt de savoir s’il tiendra le temps de la tournée, un seul petit répit en janvier février, tous les soirs ou presque quelque part en France et en Belgique, Londres, Berlin, Amsterdam, et c’est déjà complet pour des mois…Et s’il se donne dans son interprétation comme sur les plateaux ce sera épuisant…
    J’ai suivi l’an dernier les chroniques lycéennes de Guillaume Barraband, cela lui a demandé beaucoup de temps auprès des lycéens. Si c’est juste pour figurer sur une compilation, cela ne vaut pas la peine de participer à cette opération où l’intérêt est de connaître et comprendre un artiste à travers ses textes et ses chansons. Alors si vous voulez analyser ses textes écoutez plutôt son album, très riche et varié musicalement comme textuellement. Je crois que je n’irai pas le voir sur scène car il y a effectivement trop de monde et je préfère les concerts plus rapprochés…

    J'aime

    • leblogdudoigtdansloeil septembre 26, 2013 à 14 h 13 min #

      Je ne sais pas,s’il est au courant, mais quoi qu’il en soit il y a parfois des entourages d’artistes très discutables. Il se trouve que quelques jours avant je l’ai entendu parler avec beaucoup de conviction de sa passion pour la langue française, et de la nécessité de la défendre. Si son entourage ne partage pas les mêmes convictions en ignorant les Chroniques Lycéennes organisées par l’Académie Charles Cros, publiées dans Les Inrocks, il y a quand même un sérieux problème d’accord entre ce que défend l’artiste et ce que fait son « entourage », en son nom. Je ne remets pas en cause son talent d’artiste, mais une forme de double discours.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :