Ma môme

19 Juin

Ma môme par La Marquise

Voilà bien l’exemple très réussi d’une ré interprétation que Jean Ferrat aurait aimée, parce que c’est à la fois novateur et respectueux de l’esprit de la chanson. Rien à voir avec une «reprise» qui m’avait mis en rage, il ne suffit pas de coller un crachat rouge vif dans une aquarelle pour faire innovant et créatif, ça fait juste grosse tache incongrue. Donc cette Môme par La Marquise nous emmène dans un blues tendre et sensible vers un des ces guinches de la banlieue façon Doisneau des années 60, peut-être le petit bal perdu de Bourvil? Et retrouvé, entre Créteil et Joinville. Quand les amoureux du dimanche esquissaient les tableaux de leur vie dans des lendemains chantant l’espoir et un monde plus harmonieux, comme dans ce couplet:

Le monde a la beauté du regard qu’on y pose
Le jardin de Monet, le soleil de Renoir
Ne sont que le reflet de leur vision des choses
Dont chacun d’entre nous peut être le miroir

 et la môme de Ferrat était un fragment de ce miroir, loin des magazines superficiels, loin des palaces des bords de mer, mais quand on s’aime, ,

L´été quand la ville  s´ensommeille
Chez nous y a du soleil
Qui s´attarde
Je pose ma tête sur ses reins
Je prends douc´ment sa main
Et j´la garde

 Cette tendresse amoureuse est remarquablement exprimée par Daniel Ferrat « La Marquise » dans un blues ballade beau comme du Verlaine, on dirait ...   un tableau de Charles Laborde

 

Un moment de grâce et de ces choses simples qui font la vie plus belle, le temps d’une chanson, et plus,  si vous avez le coeur ouvert aux soleils impromptus, vivez aujourd’hui, demain il sera trop tard…

Vous trouverez cette Môme sur l’album 10 titres de La Marquise, c’est en vente libre, et c’est ici www.lesitedelamarquise.com que vous saurez tout sur Daniel Ferrat, la Marquise, et leurs spectacles, car c’est en scène que La Marquise s’exprime en majesté musicale, impertinente, caustique, ironico-satirique, et parfaitement ludique.

Un de ces jours, par ici, ou pas très loin, la prodigieuse et mirifique biographie de La Marquise, depuis sa tendre enfance dans les bistrots parigots, mais ceci est une autre histoire.

 Norbert Gabriel

www.lesitedelamarquise.com

Ma môme, texte de Pierre Frachet sur une musique de Jean Ferrat

Merci à Yves Duteil pour sa gracieuse participation. (Le monde a la beauté…)

4 Réponses to “Ma môme”

  1. danièle juin 19, 2012 à 14 h 50 min #

    Pas de Marquise en vue, juste quelques fauteuils et canapés …mais  » La vraie noblesse s’acquiert en vivant, pas en naissant » . Merci pour ce moment de grâce, et de tendre poésie . J’ai noté le passage de La Marquise à Châtel-Guyon le 10 juillet, juste de retour du Gard, et prendrai leur album sur place , il sera ainsi marqué de leur noble seing …

    J'aime

  2. leblogdudoigtdansloeil juin 19, 2012 à 18 h 24 min #

    il m’est venu une réminiscence avec musique que je n’ai pas identifiée immédiatement,
    « Vivez aujourd’hui, demain il sera trop tard » merci Jacques Higelin…

    J'aime

    • danièle juin 19, 2012 à 18 h 30 min #

      Et aussi : »Vivez si m’en croyez, n’attendez à demain, cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie. » Merci Ronsard …

      J'aime

  3. leblogdudoigtdansloeil juin 20, 2012 à 12 h 57 min #

    Miss Tuttifiesta, si vous passez par là, vous êtes bienvenue, la fiesta, ici, on est pour !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :