Dominique A, Limoges, live.

24 nov

« Dominique A,
concert Limoges, 14 Novembre 2012″.

par Hum Toks / E.5131

///

Suite au nouvel album 2012 : Vers les lueurs.

.
« Le rendez-vous des auditeurs de France Inter… hein ? ».

Elle lance ça, comme ça… Elle n’a pas tort… et nous sommes justement en train de réfléchir… Le public, là… Les gens autour de nous… L’âge… La tranche d’âge…

Pas que ce soit « pas tout jeune » (au contraire… puisqu’on est dedans…), mais y a un paquet de quarantenaires (nous…), des cinquantenaires et des soixantenaires-sexagénaires… et plus… oui. Et aussi, tous les p’tits jeunes… parce que le A. il fait le plein et rassemble les générations.

Pas contre toute attente, non, c’est juste qu’on n’y avait pas réfléchi. On n’avait pas anticipé le truc et on se retrouve là, au milieu de tous ces gens et ça fait bizarre… Et puis c’est que j’ai pris l’habitude de me retrouver avec les jeunes limougeauds à La Fourmi, au Zic Zinc, à Lennon.
Les p’tits jeunes qui sont majoritaires… habituellement.

Alors, le A., hein ? Depuis quand je l’écoute, lui ?
Longtemps…

Autre constat… Oui, le public… on parle du public, là… Autre constat, les copains/copines qui sont là, c’est pas n’importe lesquel/le/s… Ce sont ceux/celles qu’on connaît parfois depuis le lycée et avec lesquel/le/s on partage une vision politique, une vision du monde, un engagement. Au moins une partie du public est orientée politiquement. Les copains/copines et un paquet de personnes qu’on retrouve dans les réunions syndicales ou politiques… oui. Monsieur A. a chanté Ferré, on s’en rappelle.

J’ai souvent entendu : « Dominique A ? Le gars qui joue tout seul sur son Bontempi ? » (cf. Un Disque Sourd, 1991). Oui, mais le E. ça lui parle… c’est bien ce qu’il fait depuis qu’il a 10-11 ans… au fond de sa chambre… et sur son ordi encore ! L’ordi, c’est comme un Bontempi évolué…

Sauf que là, ce soir, on est loin du solo sur Bontempi… c’est puissant et subtil en même temps. Chanson française et rock qui remue ta cervelle… Dominique A, chant, guitare et mouvements compulsifs. Batterie, Guitare-Claviers, Claviers, Basse-Contrebasse.

Le concert est long, suivent deux rappels. Ils font à peine semblant de sortir… Tu parles si on a peur qu’ils nous quittent comme ça… On n’y croit pas un instant. Z’ont pas joué « Le Twenty-two Bar »… C’est pour le premier rappel… Bref, c’est bon, c’est du partage. Et du bon sentiment, malgré les mots du A. pas toujours gais : « Le courage des oiseaux », l’interminable « Convoi », « Rendez-nous la lumière », « En secret », le difficile « Pour la peau », etc.

A priori, je ne devrais pas aimer. Ce que j’écoute est plus… violent. Ça tarte ta gueule. Je ne devrais pas apprécié le vibrato de sa voix, ou le côté aigu, là, qui monte parfois, certaines de ses phrases, enchaînements de mots/sons mal foutus (pour mon oreille…), un son, un clavier pas assez, pas assez… et pourtant le charme opère. J’ai trouvé un terrain d’entente avec le A., c’est comme ça. Comme la copine, sûrement, qui parlait de France Inter au début de ce texte, et qui joue/chante du punk-anarcho. Le morceau « Les hommes entre eux » m’émeut toujours. À chaque fois que je l’entends. Ah, ces morceaux qui me font monter les larmes… (Eh ! Tu crois pas que je pleure, non plus !).

J’entends que Dominique A mériterait une salle plus grande (même si la taille de la salle Lennon de Limoges est plus qu’acceptable et l’endroit tout à fait agréable). Et je pense à Thiefaine, dans quelques semaines, à Punish Yourself et Gallon Drunk il y a quelques semaines, à The Young Gods il y a quelques années… Oui. Et le Festival Artooz… Oui. Du beau, de la qualité… La question, c’est pas la salle, c’est le monde que ça attire… Il y a un Zenith à Limoges… C’est pour les grosses productions — soutenues par de gros moyens media… — qui ne demandent pas trop d’effort à leur auditoire…

Ce que voulait dire cette amie, je crois, c’est qu’à l’époque de Brassens, Brel, Ferré, la chanson française à texte, ou dite de qualité, remplissait les salles… qu’il n’était pas interdit de dire que la chanson de qualité se trouvait là, tandis que Sheila et Ringo n’étaient que divertissement.

Dire cela, à l’époque « économie libérale blabla concurrence » qu’est la nôtre, c’est ne pas accéder aux plateaux-télé, qui produisent les machines à fric qui remplissent les Zenith… Eh bien, qu’à cela ne tienne, restons entre nous !

Et revenons-en au A. ! Il ne peut s’en empêcher, le bougre… Il chante un morceau de Remué, mon album préféré, un seul. Le seul morceau extrait de Remué, l’album qu’il renie presque, c’est « Nos pères », magnifique chanson qu’on peut rapprocher d’un autre morceau de l’album « Une Ville », mais qui ne porte pas la même couleur vert glauque qui colore, si l’on peut dire, le reste de l’album. « À l’époque où j’étais une teigne », dit-il… Oui, une époque où, en compagnie de Rodolphe Burger, Bashung, Brigitte Fontaine et Areski, Tiersen, et puis Katerine, etc., il apportait une nouvelle couleur à la zique française, aux textes… et une certaine violence dans le monde de la chanson française. Époque où il fallait écouter l’album remix One Trip One Noise, pour entendre du nouveau du côté de Noir Desir…

C’était une étrange période : l’un chantait sa colère sur son album Remué en 1999, quand l’autre chantait « (S)a Colère » en 1998. L’autre, c’est Françoiz Breut. L’auditeur était froissé ? Et pourtant ça sonnait, c’était beau. Chacun de son côté et à sa manière…

Ce soir, sur l’un des morceaux, à la fin du concert, j’ai cru l’entendre, Françoiz B… l’entendre, une fois encore, sur « Les Hauts Quartiers de Peine ».

Des moments de magie et d’émotion… avec Dominique A.

Une flamme chaude ou brûlante, même quand il chante « rendez-nous la lumière, rendez-nous la beauté, le monde était si beau et nous l’avons gâché… ». Ah, c’est tout lui, ça…

Hum Toks / E.5131

///

Site de Dominique A :
http://www.commentcertainsvivent.com/

(« comment certains vivent », l’un des plus beaux morceaux…
— quand il était une teigne… — ça reviendra… voire, c’est jamais parti…).

///

5 Réponses to “Dominique A, Limoges, live.”

  1. valérie novembre 24, 2012 at 11:50 #

    quand on sait qu’il va faire un grand concert avec plein d’invités pour europe 1, on est tout perdus dans nos habitudes…paraît que c’était particulièrement bien à limoges…et dommage pour le twenty-two bar, la version actuelle est très surprenante…

  2. coco novembre 25, 2012 at 8:10 #

    J’aime beaucoup, non seulement l’éloge sur le chanteur, mais surtout la réflexion sur l’utilisation des salles de concert .. moi dans une ville « difficile » (bientôt capitale européenne de la culture) je regrette que tout ce qui me plaise soit dans des endroits où faut « oser » aller le soir : et pourquoi pas les belles salles aux bons endroits pour les artistes les plus « pointus », »exigents » : il faut le dire c’est dissuasif pour pas mal de monde !

    • valérie novembre 25, 2012 at 11:22 #

      c’est compliqué je crois pour un tourneur de trouver la juste mesure…je l’ai vu vendredi dans un théâtre « chic » à Saint-Ouen l’aumône et ça a été un peu trop « confortable »…alors que ambiance géniale à strasbourg à la laiterie (un peu plus underground)
      enfin, c’est toujours intéressant et on apprécie différemment !

  3. Danièle novembre 25, 2012 at 8:23 #

    « A priori, je ne devrais pas aimer. Ce que j’écoute est plus… violent. » …et pourtant le charme opère. J’ai trouvé un terrain d’entente avec le A.,  » Et oui, Dominique A nous a à l’émotion, il remue, il bouscule et on est vite pris dans ses filets magiques . Je l’attends au tournant de l’Auvergne dans une salle remplie  » d’auditeurs de France Inter », , de camarades de tous âges, enfin tous ceux qui partagent et pratiquent la même religion et communient dans l’amour de la bonne chanson .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 34 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :